Tout sur Institut de santé publique

La "surcharge" des soins intensifs - soit le dépassement du nombre de lits de soins intensifs (SI) attribués aux patients Covid-19 - est associée à une mortalité plus élevée parmi ces malades en Belgique, a révélé Sciensano lundi à travers une étude menée auprès de 1.747 patients hospitalisés en Belgique entre mars et août 2020.

Alors que la vaccination contre le Covid-19 débutera d'ici quelques semaines en Belgique ainsi que dans les autres pays européens, 60% de la population belge indique vouloir se faire vacciner, principalement pour retrouver une vie normale, ressort-il des résultats de la 5e enquête de santé Covid-19 de l'Institut de santé publique Sciensano, menée entre le 3 et le 11 décembre 2020. Quelque 30.000 personnes ont participé à l'étude.

Le nombre moyen de contaminations au coronavirus par jour a atteint 778,9 cas entre le 6 et le 12 septembre en Belgique, soit une hausse de 52%, ressort-il mercredi de la dernière mise à jour du tableau de bord de l'Institut de santé publique, Sciensano.

Entre le 13 et le 19 juillet, 192,7 contaminations au nouveau coronavirus en moyenne ont été dépistées par jour, indiquent les chiffres actualisés de l'Institut de santé publique Sciensano. Il s'agit de près du double de la moyenne de la semaine précédente.

Les chiffres du tabagisme en Belgique ont tendance à baisser mais restent "énormes", a souligné lundi le Dr Anne Boucquiau, en marge de la présentation du mouvement "Générations sans tabac".

Entre un corps qui vieillit et le jeunisme ambiant dans la société, les personnes âgées ne se sentent pas toujours le droit de poursuivre une activité sexuelle telle qu'elles le souhaitent. Imprégnées de fausses croyances, elles risquent de s'en détourner. Et pourtant...

Le respect des bonnes pratiques en matière d'hygiène des mains s'améliore auprès du personnel soignant, se réjouit mardi l'Institut de santé publique (ISP). A l'issue de la 7e campagne de sensibilisation menée en 2016-2017, la proportion du personnel observant les règles d'usage atteint 78%, contre 71,6% auparavant.

Le pire de l'épidémie de grippe est désormais derrière nous. Pour la première fois depuis le début de la saison de grippe, le nombre de cas est en effet en diminution, indiquent les données fournies mercredi par l'Institut de santé publique (ISP).

La saison pollinique a commencé. Des concentrations d'aulne et de noisetier largement supérieures à la moyenne ont été enregistrées, ressort-il jeudi de la dernière mise à jour du Réseau de surveillance aérobiologique AirAllergy de l'Institut de santé publique.