Tout sur inscription

15 février. Ça y est, la course aux places a commencé. Les parents de Lydia ont choisi trois écoles secondaires pour leur fille. Une des trois sera-t-elle la bonne ? Les critères vont-ils jouer en leur faveur ? Fréquenter la même école que ses amies du primaire, Lydia sait qu'elle ne doit même pas l'espérer, aller dans une école qui propose un cours qui l'intéresse ? Pas garanti. Mais aura-t-elle au moins avant le mois d'août l'assurance d'une place dans une des trois écoles ?

La première phase des inscriptions en première secondaire s'est achevée vendredi. À Bruxelles, une école secondaire sur trois (35 sur 103) est dite "complète", c'est-à-dire que la demande y excède l'offre, peut-on lire mardi dans Le Soir.

Une circulaire interne à l'ULB, rédigée par la directrice des inscriptions de l'université en juin dernier, demande aux jurys d'admissions de ne pas évaluer les dossiers des étudiants provenant hors de l'Union européenne.

La phase d'enregistrement des inscriptions en 1e année commune du secondaire débute lundi en Communauté française, selon les modalités du dernier décret "inscriptions" qui porte ses effets pour la deuxième année consécutive, avec quelques nouveautés destinées à en améliorer le fonctionnement.

Au 20 août dernier, la Commission interréseaux des inscriptions (Ciri) recensait encore 262 élèves sur les listes d'attente des établissements de leur choix pour une inscription en première année du secondaire, a-t-on appris mardi auprès du cabinet de la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet, au terme d'une réunion de la Ciri.

Alors que RTL-TVI et la RTBF affirmaient ce matin dans leurs journaux télévisés respectifs que 300 élèves restaient actuellement "sans école", le cabinet de la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet, n'entend pas diffuser actuellement de nouveaux chiffres.