Tout sur Industrie de défense

La Coordination nationale d'action pour la paix et la démocratie (CNAPD) et la Ligue des droits humains (LDH) se disent mitigées mercredi sur les dispositions concernant le secteur de l'armement comprises dans l'accord de gouvernement wallon. Si elles saluent des avancées, "pour la première fois depuis longtemps", elles déplorent notamment que les licences d'exportation d'armes en cours ne soient pas suspendues.

L'Arabie saoudite était en 2017 le premier client des armes produites en Wallonie, devant les Etats-Unis et la France, selon les chiffres contenus dans un rapport du Parlement wallon détaillés jeudi par L'Echo et Le Soir.

Selon le Registre central des armes (RCA), 699.371 armes sont actuellement légalement aux mains de particuliers belges, peut-on lire lundi dans Sudpresse. Si on y ajoute les armes de la police (mais sans celles des militaires et armuriers), le total au 1er janvier 2017 atteint 781.419 armes déclarées, soit 10.775 de plus qu'un an plus tôt.