Tout sur indignés

La capitale espagnole, Madrid, et la deuxième ville Barcelone sont passées à gauche samedi avec l'élection de l'ancienne juge Manuela Carmena portée par le mouvement des "indignés" et Podemos, et celle d'une autre "indignée" Ada Colau, première femme maire à Barcelone.

Barcelone, une des destinations préférées des touristes européens, pourrait être la première grande ville espagnole dirigée par les "indignés", au terme d'élections municipales où les difficultés sociales ont pris le dessus sur d'autres sujets mobilisant les Catalans, comme l'indépendantisme.

Les Indignés fêtent le 1er anniversaire de leur mouvement. Ils retrouvent la rue samedi pour quatre jours de manifestation. Et publient, à Londres, un "manifeste de mai" pour le changement.

Une trentaine d'activistes d'Action pour la Paix et d'Indignés occupaient ce samedi un site de l'Otan à Gooik. Dix-huit d'entre eux ont été interpellés. Ils protestent contre le renforcement du bouclier antimissile de l'Alliance atlantique.

La vague de contestation des Indignés est restée timorée en Belgique. Vincent de Coorebyter (Crisp) explique la difficulté de durer pour un mouvement sans leaders et sans revendications.

Le mouvement Occupy Wall Street semble avoir donné un nouveau souffle à l'indignation venue notamment d'Espagne et qui gagne d'autres pays.Le Vif.be, avec L'Express.fr

Après un week-end marqué par des marches d'Indignés un peu partout dans le monde, Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso ont déclaré au sortir d'une réunion avec les patrons et les syndicats européens qu'ils comprenaient les indignés tout en rappelant au passage que "le secteur financier doit livrer une contribution plus importante au bien commun".

La police a commencé à charger les manifestants ce samedi après-midi dans le centre de Rome où des incidents violents se poursuivaient en marge de la manifestation des "indignés".

" Nous ne sommes pas des marchandises dans les mains des banquiers et des politiciens ", proclame leur tract. En cette semaine où les yeux étaient braqués vers Dexia, deux marches d'indignés, 150 personnes en tout, ont convergé à Bruxelles, venus d'Espagne et de France, où elles ont été rejointes par des citoyens d'autres pays d'Europe, dont la Grèce.

Samedi soir, la police a dû procéder à l'arrestation de quelques dizaines d'Indignés venus de Belgique, de France, des Pays-Bas, d'Espagne et d'autres pays européens pour une semaine de réflexion sur la façon dont la société est gérée. La police les avait pourtant plusieurs fois prévenus de quitter les lieux.

Après plus de trois semaines d'occupation, les Indignés ont voté. Ils quitteront la Puerta del Sol dimanche. Mais le mouvement se poursuivra par des manifestations.

Les manifestants du mouvement des "indignés" ont décidé dimanche par un vote à main levée de continuer de camper sur la place de la Puerta del Sol à Madrid, sans se fixer une limite de temps.