Tout sur Incendies

Des incendies de broussailles ont poursuivi rapidement leur progression dimanche à proximité de Los Angeles en Californie du Sud, menaçant des centaines de foyers dont les habitants ont reçu un ordre d'évacuation, ont indiqué les autorités.

Un mort, 34 arrestations, 35 policiers blessés et 1700 hommes supplémentaires ajoutés au contingent de la police britannique. C'est le bilan que tire Scotland Yard après ce week-end d'émeutes à Londres. En cette 3ème nuit de violences, les heurts se sont propagés dans plusieurs autres villes d'Angleterre telles que Birmingham, Liverpool et Bristol.

Londres est secouée depuis samedi par de violentes émeutes. Ce sont les pires incidents que la capitale britannique ait connu depuis des années. Incendies, pillages et jets de pierre ont rythmé ce week-end dans la capitale anglaise et principalement à Tottenham, quartier nord de la banlieue londonienne. C'est la mort de Mark Duggan, 29 ans, qui est à l'origine de ces heurts. Le père de famille a été tué par les policiers qui tentaient vraisemblablement de l'arrêter. La marche pacifique en son honneur de samedi après-midi a dégénéré et le quartier de Tottenham qui s'est alors transformé en brasier la nuit de samedi à dimanche. Les violences se sont ensuite propagées dans d'autres quartiers londoniens, la nuit suivante. Le Vif.be

De nouveaux incidents ont eu lieu cette nuit dans plusieurs quartiers de Londres, secouée depuis samedi par de violentes émeutes. Ce sont les pires incidents que la capitale britannique ait connu depuis des années. La mort d'un jeune homme, tombé sous les balles de la police jeudi, est à l'origine de ces heurts.

Le ministère russe de la Santé a admis pour la première fois aujourd'hui que la mortalité avait bondi de plus de 50% à Moscou et de 8,6% dans toute la Russie en juillet par rapport à la même période l'année dernière en raison d'une canicule sans précédent.

Le ministère russe des Situations d'urgence a annoncé mercredi que la superficie touchée par les incendies en Russie avait été réduite à un peu plus de 20.000 hectares, précisant que plus de 160.000 personnes continuaient de lutter contre les feux.

Les autorités russes ont annoncé mardi avoir considérablement réduit la surface des incendies, y compris dans les régions à proximité du centre nucléaire de Sarov, où il est prévu d'alléger le dispositif de lutte contre les feux.

Les autorités russes ont assuré jeudi que le niveau de radioactivité dans le pays ne s'était pas écarté de la norme avec les incendies, notamment dans les zones de l'ouest contaminées en 1986 par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.