Tout sur IEFH

Depuis la loi transgenre du 1er janvier 2018, les demandes de changement de genre sur la carte d'identité ont explosé. En 2020, 414 nouvelles demandes ont été enregistrées en Belgique. C'est environ 300 de plus qu'en 2017. Bien que la loi représente une avancée pour les droits des personnes transgenres, Véronique De Baets, porte-parole de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (IEFH) pointe du doigt une "avancée partielle".

Les inégalités entre les femmes et les hommes persistent en 2020: elles gagnent moins, sont moins bien représentées dans la société et restent les premières victimes de violences, énumère Pascale Vielle, professeure de droit à l'UCLouvain. "La Belgique reste un pays conservateur", enfonce la spécialiste des questions de genre et de protection sociale.

L'Institut pour l'Egalité des Femmes et des Hommes (IEFH) a reçu en une journée 1.200 signalements à la suite des propos mysogynes et sexistes d'un chirurgien plasticien flamand au cours d'une conférence qui se tenait à l'Université de Gand, a indiqué jeudi à la Chambre la ministre de l'Egalité des chances, Nathalie Muylle.

Virée pour avoir tenté d'engager une vendeuse enceinte, Tine Vandenbon parle pour la première fois de son renvoi. " C'est une héroïne ", s'écrie Liesbet Stevens de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes. Grâce à elle, les victimes de discrimination au travail seront désormais mieux protégées par la loi belge.

L'Ordre des médecins et l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (IEFH) ont élaboré un Code de signalement des violences sexuelles, annonce le deuxième lundi dans un communiqué. Cet outil doit fournir aux médecins les informations pour assister au mieux les victimes de violences sexuelles.

Un tiers des sociétés soumises à la loi sur les quotas de genre ne respectait pas en 2017 l'interdiction de compter plus de deux tiers d'administrateurs du même sexe dans leur conseil d'administration, indique lundi l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (IEFH). Cette loi de 2011 concerne les entreprises belges cotées en bourse, les entreprises publiques autonomes et la Loterie Nationale.