Tout sur Idewe

Un nouveau rapport réalisé par l'Université d'Hasselt, la KULeuven, l'Idewe et Sciensano a été dévoilé lors de la conférence de presse du centre de crise ce mardi. Il cartographie les professions les plus touchées par le COVID-19.

Plus de la moitié des travailleurs belges (54,6%) sont en surpoids et près d'un sur cinq (18,8 %) souffre d'obésité, selon un rapport du service pour la prévention et la protection au travail IDEWE, publié vendredi. Ces "chiffres alarmants" continuent à augmenter, s'inquiète-t-il. Les problèmes de poids concernent particulièrement les hommes et le secteur du transport.

La nouvelle loi sur la réintégration rapide des malades de longue durée, via un trajet de retour spécialement élaboré, n'atteint pas vraiment son objectif, ressort-il d'une étude de l'IDEWE, un service externe de prévention au travail, relayée par VRT NWS. Les malades de longue durée sont souvent renvoyés trop tard vers un médecin du travail, et près de 60% finissent par démissionner.

Un employé du service d'études de la CSC, en burnout, dénonce une discrimination contre les protestants. Il a averti Unia, et un consultant en prévention mène une enquête pour harcèlement moral et violence au travail.

Une étude d'IDEWE, le service externe belge de prévention et de protection au travail, révèle qu'un employé sur six souffre de surpoids. Staf Henderickx, généraliste et auteur, n'est pas étonné : "Le matin, je vois des gens se promener avec un gobelet Starbucks. C'est leur petit-déjeuner ?"

Plus de la moitié des employés et des ouvriers belges (52,8%) ont un indice de masse corporelle (IMC) trop élevé, indique mardi une enquête réalisée par l'Idewe, le service externe belge de prévention et de protection au travail. Mais tous les secteurs d'activité ne sont pas égaux.