Tout sur IBSR

Le député fédéral sp.a Joris Vandenbroucke annonce mardi avoir déposé une proposition de loi visant à utiliser des caméras pour sanctionner l'usage du téléphone portable au volant. Il espère ainsi réduire le nombre de morts sur les routes. Ce nouveau système de caméras capables de détecter l'usage du GSM au volant a été récemment testé par l'institut Vias.

Ce dimanche 27 octobre, à 3h du matin, nous passons à l'heure d'hiver. Il faudra donc reculer les horloges d'une heure. Soixante petites minutes qui peuvent avoir de grosses conséquences.

Le principe de la tirette, qui consiste, en cas de rétrécissement de la chaussée, à s'insérer dans le trafic automobile, en alternance, à l'endroit précis du rétrécissement, et non "par courtoisie" quelques dizaines de mètres en amont, est toujours largement inappliqué, voire méconnu d'un grand nombre d'automobilistes.

Vias (ex-IBSR) a publié mardi, à l'approche des élections fédérales et régionales de mai, son mémorandum tenant en dix mesures afin d'améliorer la sécurité routière. L'institut plaide notamment en faveur d'une tolérance zéro en matière d'alcool pour les conducteurs novices, d'une obligation du port du casque pour les jeunes cyclistes et d'une interdiction des avertisseurs de radars.

Tous les six mois, c'est le même refrain avec son éternelle question : "Allons-nous gagner ou perdre une heure de notre précieux sommeil ?". Cette interrogation, les Belges se la posent deux fois par an depuis... plus de 40 ans

Un tiers des conducteurs belges admettent avoir récemment dépassé les limitations de vitesse, ressort-il lundi de la sixième édition de l'enquête nationale d'insécurité routière menée par l'institut Vias (anciennement IBSR). Douze pour cent des répondants avouent encore prendre le volant sous l'emprise de l'alcool.

La 24e campagne Bob d'hiver a été lancée conjointement mercredi par le fédéral et les trois régions du pays. Avec pour slogan "Bob et fier de l'être", l'opération vise à faire en sorte que "conduire et ne pas boire" devienne une norme sociale. Nouveauté cette année: les contrôles d'alcoolémie deviendront davantage mobiles et ne dureront plus que 40 minutes par endroit.

Alors que les cyclistes et les deux-roues motorisés ne parcourent respectivement que 6% et 1% des kilomètres en Belgique, ils représentent plus d'un tiers (36%) des usagers grièvement blessés, ressort-il d'une étude de l'institut Vias (précédemment Institut belge pour la Sécurité routière, IBSR) publiée dimanche, à l'occasion de la journée mondiale de commémoration des victimes de la route.

Vous adorez vous accaparer la bande centrale sur l'autoroute? Dans ce cas, vous faites partie des conducteurs les plus détestés du pays, ressort-il d'une enquête menée par l'Institut Vias à l'occasion de la Journée nationale de la sécurité routière. La non-utilisation des clignotants en agglomération vous vouera également aux gémonies des autres usagers de la route.

L'utilisation du smartphone au volant est responsable, au minimum, de 30 décès et de 2.500 blessés chaque année en Belgique, selon une estimation de l'Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR) relayée dans le Soir mag mercredi. "Mais la réalité est probablement plus élevée", note l'IBSR.

Régulièrement, on signale, en ville, des accidents entre vélos et camions. La faute, souvent, à l'"angle mort". Pour y pallier, l'IBSR a installé, dans les trois Régions, des aires de réglage pour rétroviseurs de poids lourds.

Le ministre de la mobilité souhaite que la limitation de vitesse sur autoroutes soit variable pour fluidifier le trafic. Par exemple que certains tronçons soient limités à 130 km/h. Est-ce vraiment une bonne idée ? Le point sur la question.