Tout sur Ianoukovitch

Le président déchu Viktor Ianoukovitch a déclaré ce jeudi qu'il se considère toujours comme le président légitime de l'Ukraine et qu'il a demandé la protection de la Russie, qui l'aurait acceptée. Pendant ce temps en Crimée, où la tension militaire monte, des hommes armés ont pris le contrôle du siège du gouvernement et du parlement.

L'Ukraine a réclamé mercredi "un mandat d'arrêt international" contre le président déchu Viktor Ianoukovitch, poursuivi en Ukraine pour "meurtres de masse", et qui se trouverait encore dans le pays. "Ianoukovitch est recherché sur le plan international", a déclaré le procureur général par intérim Oleg Makhnitski au cours d'une conférence de presse.

L'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko a comparé le président ukrainien Viktor Ianoukovitch à Staline, l'accusant de transformer l'Ukraine en "Corée du Nord", et a appelé l'opposition à le renverser après la répression qui a visé les manifestants pro-européens.

L'opposante et ex-Première ministre emprisonnée Ioulia Timochenko a appelé les Ukrainiens à "renverser" le régime "mafieux" du président Viktor Ianoukovitch lors des élections législatives du 28 octobre, dans une vidéo diffusée ce samedi par son parti.