Tout sur hôpital Gemelli

Les chirurgiens ayant opéré dimanche le pape François du côlon ont d'abord effectué une laparascopie, qui permet d'introduire des instruments à travers une incision, mais ont dû finalement recourir à la chirurgie classique, plus invasive, ont rapporté mardi les médias italiens.

Aujourd'hui, les prothèses les plus avancées, celles qui sont reliées au système nerveux, égalent presque les mouvements d'un vrai membre. Les scientifiques vont aujourd'hui encore plus loin et travaillent à recréer les sensations et même la douleur.