Tout sur hopital

En raison du nombre croissant de patients Covid-19 admis à l'hôpital, douze établissements hospitaliers belges sont de nouveau contraints de reporter les soins réguliers non urgents, ressort-il d'une note du Comité Hospital & Transport Surge Capacity, que Belga a pu parcourir mercredi.

Une personne hospitalisée sur cinq est à risque de malnutrition, ressort-il lundi d'une étude réalisée par l'UZ Leuven en collaboration avec cinq autres hôpitaux belges. Ces patients présentent dès lors un risque de mortalité plus élevé au moment de leur prise en charge ou dans le mois suivant leur admission, et ils doivent souvent être réadmis après leur sortie de l'hôpital.

La "surcharge" des soins intensifs - soit le dépassement du nombre de lits de soins intensifs (SI) attribués aux patients Covid-19 - est associée à une mortalité plus élevée parmi ces malades en Belgique, a révélé Sciensano lundi à travers une étude menée auprès de 1.747 patients hospitalisés en Belgique entre mars et août 2020.

Un léger ralentissement non significatif dans l'augmentation des hospitalisations Covid-19 se fait ressentir ces 3 derniers jours dans les hôpitaux en région bruxelloise, selon plusieurs porte-paroles d'établissements de soin, qui se gardent de toutes conclusions trop hâtives quant à un effet salvateur des mesures restrictives imposées à la population par les autorités.

Jeudi matin, les hôpitaux belges ont reçu une lettre pour demander de créer de la capacité de lits supplémentaire. L'information du quotidien De Standaard est confirmée par Margot Cloet, administratrice déléguée de la coupole néerlandophone Zorgnet-Icuro.

L'augmentation des admissions se poursuit dans les hôpitaux bruxellois, qui n'enregistrent pas encore l'effet des mesures restrictives attendu avec une semaine de décalage, selon un coup de sonde effectué lundi dans les différents réseaux hospitaliers de la région.