Tout sur Hong Kong

Un nouveau virus ressemblant au SRAS a fait 17 morts en Chine, contaminé des centaines de personnes et atteint jusqu'aux Etats-Unis où un malade a été identifié, alimentant la peur d'une propagation à la faveur de la grande migration du Nouvel An chinois.

De nombreux pays d'Asie et la Russie ont renforcé mardi leurs contrôles face à la propagation du nouveau virus semblable au Sras, qui a déjà provoqué la mort de six personnes en Chine et fait craindre une crise sanitaire mondiale.

Des scientifiques redoutent davantage de contaminations au mystérieux virus apparu en Chine et de la même famille que le Sras, qu'annoncé par les autorités alors qu'à l'étranger les mesures se multiplient pour empêcher la maladie de se propager.

Le monde a commencé mardi à basculer en 2020, avec en tête Sydney qui, malgré le nuage de fumée toxique dû aux incendies qui l'étouffe, a donné le coup d'envoi des célébrations mondiales du Nouvel An avec un feu d'artifice géant.

Pourquoi les droits humains sont-ils de plus en plus contestés ? A la veille de la Journée internationale le 10 décembre, Justine Lacroix, professeure à l'ULB et auteure, avec Jean-Yves Pranchère, de l'essai Les droits de l'homme rendent-ils idiot ?, soutient qu'ils ne sont ni à l'origine de l'individualisme croissant ni restreints au monde occidental.

Les militants pro-démocratie sont descendus en nombre dimanche dans les rues de Hong Kong, pour une manifestation destinée à marquer l'anniversaire de six mois de contestation et à laisser une "dernière chance" aux autorités pour qu'elles répondent à leurs revendications.

Il faut remonter à la fin des années 1960 pour trouver des mouvements de protestation d'une ampleur équivalente à ceux qui agitent de nombreux pays depuis plusieurs mois, affirme Challenges. Si ces manifestations n'ont pas de liens entre elles et ont des causes variées, certains thèmes reviennent tout de même souvent au-devant de la scène.