Tout sur Homosexualité

Julien* a voulu donner son sang, récemment. En couple avec un autre homme, il pensait avoir respecté toutes les règles en vigueur pour pouvoir le faire. Mais arrivé sur place, le médecin n'a pas voulu planter l'aiguille dans son bras, car il avait eu des relations sexuelles avec un autre homme (son partenaire uniquement) au cours des 12 derniers mois. Une règle homophobe, selon lui.

Dans Sodoma, son livre-enquête sur l'omniprésence d'homosexuels au Vatican, le journaliste Frédéric Martel défend l'idée que des évêques gays, pour se protéger eux-mêmes, couvrent des prêtres soupçonnés d'abus sexuels.

Le Vatican a retiré lundi la référence à la "psychiatrie" dans la déclaration faite la veille par le pape François, interrogé sur l'homosexualité, soulignant que le souverain pontife ne voulait pas évoquer cette question comme "une maladie psychiatrique".

"Mhmmm, j'aime bien les maçons. T'as une belle truelle ?" Le 18 mai, au lendemain de la Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie (!), l'animateur d'une des quotidiennes les plus vues de France se lançait en direct dans un hallucinant canular téléphonique d'un autre temps, piégeant de jeunes gays qui croyaient répondre à une véritable annonce coquine.

Cette année, la Belgian Pride a pour thème l'asile et la migration des lesbiennes, gays, bisexuel-le-s, transgenres, intersexes et autres (ci après, LGBTI+), avec pour slogan " Crossing borders ". Ecolo se réjouit du choix de cette thématique qui aborde deux thèmes chers aux écologistes depuis toujours. A savoir la défense des demandeuses et demandeurs d'asile et de réfugié-e-s, et celle des LGBTI+ et de leurs droits.

Citer le nom d'un acteur, d'un homme politique, d'un animateur télé homosexuels ? OK. D'un joueur de foot ? Plus compliqué. Il y en a, pourtant. Cachés de leur milieu, qui n'est pas prêt à les accepter. Mais les coming out émergent, les campagnes de sensibilisation s'organisent, les sponsors s'ouvrent. Lentement.

Le soccer, c'était toute la vie de David Testo. Jusqu'en 2011 et la révélation publique de son homosexualité, qui a mis fin à sa carrière professionnelle. L'Américain a coupé les ponts avec le ballon rond, mais continue à raconter son histoire. "Si elle peut aider ne fût-ce qu'un jeune !"

Il redoutait d'avouer son homosexualité à son épouse: mais Yu Hu ne s'attendait pas à être interné de force dans un hôpital psychiatrique censé "guérir" sa "maladie". Un cas pourtant loin d'être isolé en Chine, où prospèrent les thérapies "de conversion", malgré des poursuites judiciaires et le combat de militants.