Tout sur Herman Van Rompuy

Dans l'approche européenne de la crise de la covid-19, ce sont les États membres qui manquent à leurs devoirs, estime le professeur Steven Van Hecke (KU Leuven). "Si vous abandonnez les Italiens à leur sort maintenant, dans deux ans, Salvini sera Premier ministre italien et ce sera avec lui qu'il faudra négocier."

Depuis que Koen Geens a été chargé d'une mission royale, il semble que le CD&V soit de retour. Les démocrates-chrétiens continuent à jouer dans la cour des grands. Peu à peu ils font ce qu'ils faisaient autrefois : diriger.

Le week-end dernier, l'ancien Premier ministre et président du Conseil européen Herman Van Rompuy s'est exprimé sur le blocage fédéral dans l'hebdomadaire De Zondag. Pour lui, "Bart De Wever respire l'impuissance".

Si une majorité arc-en-ciel venait à voir le jour à l'échelon fédéral, le président de la N-VA Bart De Wever ne laissera pas exploser le gouvernement flamand. Ce ne sera toutefois clairement pas une situation simple, étant donné qu'une telle coalition aurait un programme très éloigné de ce qui figure dans l'accord conclu en Flandre, a déclaré M. De Wever dans l'émission De Zevende Dag.

Depuis ce dimanche, la Belgique a une nouvelle Première ministre. Charles Michel (MR), qui se prépare à sa fonction de président du Conseil européen, a laissé les clés du seize à Sophie Wilmès, ministre du Budget dans son gouvernement, et également membre du MR.

Le Premier ministre belge a été élu mardi soir par ses homologues européens pour présider leur cénacle du Conseil, a annoncé l'actuel président de cette institution, le Polonais Donald Tusk. Du côté de la Commission, c'est Ursula Von der Leyen qui prend la tête, tandis que Christine Lagarde prend les rênes de la BCE et que Josep Borrell sera le nouveau Haut représentant pour les affaires étrangères de l'UE.

Dans le sillage d'un populisme en pleine expansion, des organisations ultra-catholiques et archi-conservatrices tentent de faire passer leurs idées. Ils sont contre l'euthanasie, contre l'avortement, contre les droits des homosexuels. Et, à travers l'Europe, ils se sont unis et professionnalisés. Tout cela avec le soutien des États-Unis et de la Russie qui transfèrent fonds et savoir-faire.