Tout sur Hendrik Bogaert

Le député Hendrik Bogaert (CD&V) a menacé dimanche de ne pas voter le prochain budget que présentera le gouvernement fédéral en raison du retard pris dans le retour à l'équilibre budgétaire, désormais reporté à 2020, au début de la prochaine législature, rejoignant ainsi la N-VA.

Un "redesign" ou cure d'amincissement devait rapporter 550 millions d'euros en trois ans aux caisses de l'état. Selon notre confrère de Knack, la mesure a rapporté 496 millions de moins que prévu.

Le député CD&V Hendrik Bogaert a déploré mercredi soir que le gouvernement fédéral, dont sa formation fait partie, ne s'en tienne pas à davantage d'orthodoxie budgétaire. "J'ai l'impression que la mentalité sud-européenne via les pays dits du Club Med (du nom de l'entreprise spécialisée dans les séjours dans des villages de vacances, ndlr) s'est infiltrée au gouvernement fédéral via la Wallonie et Bruxelles", a-t-il commenté au cours de l'émission "Terzake" (Canvas-VRT).

Le président de la N-VA Bart De Wever souhaite ouvrir la discussion "au-delà des partis pour mettre fin à la double nationalité", a-t-il indiqué lundi à Belga, rejoignant ainsi la prise de position du député CD&V Hendrik Bogaert.