Tout sur harcèlement

En cette rentrée des classes, certains se rendront avec plus d'enthousiasme que d'autres sur les bancs de l'école. En effet pour quatre jeunes sur dix, c'est aussi le jour où ils retrouvent ceux qui les harcèlent. Afin de commencer l'année sur une base plus positive, voici 10 trucs pour ceux qui sont harcelés, mais aussi pour les harceleurs.

Ce mardi, le Palais royal organise une table ronde sur le harcèlement. Une belle initiative, je ne dis pas le contraire, mais qui risque de se réduire à de belles paroles et à de bonnes intentions. Le harcèlement parmi les enfants et les jeunes est encore trop souvent minimisé. Aussi est-il grand temps d'instaurer une tolérance zéro.

Selon une enquête de l'UCL, menée auprès de 2.261 élèves de 22 écoles francophones, un jeune sur trois serait concerné par le phénomène de harcèlement. Mais qui sont ces jeunes qui prennent plaisir à faire souffrir leurs camarades ?

Le procès impliquant onze prévenus de la société MACtac, basée à Soignies, s'est poursuivi, mardi, devant le tribunal correctionnel de Mons en ce qui concerne l'affaire de harcèlement et de traitements dégradants à l'encontre de deux ouvriers de la société, dont Daniel Mignon. Les deux avocats de ce dernier et de sa famille ont entamé leur plaidoirie en rejetant le réquisitoire quant à la prescription des faits de harcèlement et de non-assistance à personne en danger du ministère public tenu le 1er avril.

Dénonçant le harcèlement des femmes dans les rues, le court métrage "Majorité opprimée" refait surface sur la toile. Preuve que le harcèlement des femmes dans la rue reste tristement d'actualité.

La victime de harcèlement au travail pourra obtenir, au terme d'une procédure, une indemnité équivalente à 3 mois de son salaire brut qui devra être versée à la demande du juge par l'auteur des faits, selon les avant-projets de loi sur le bien-être au travail, adoptés vendredi en Conseil des ministres.

Une incrimination particulière de "sexisme" fera bientôt son entrée au Code pénal, prévue par un avant-projet de loi, approuvé vendredi par le Conseil des ministres, qui offre également la possibilité pour les victimes d'être indemnisée au civil, d'une somme forfaitaire, pour harcèlement sur la voie publique.

Devenu très courant dans nos sociétés, le burn-out conduit certains travailleurs à la dépression, voire au suicide. Mais d'autres trouvent, dans leur infortune, l'impulsion vers une vie plus épanouissante.

La ville de Bruxelles a infligé 140 amendes administratives entre le 18 septembre 2012 et le 1er mars 2013 pour punir des injures à caractère sexiste ou homophobe, a indiqué à l'agence Belga le cabinet du bourgmestre de la ville, Freddy Thielemans. La police a également rédigé dans la commune 30 procès-verbaux pour insultes sans connotation sexiste ou homophobe (violence familiale, insulte envers un policier, insulte via internet).

La police est à la recherche des auteurs d'une page de harcèlement extrême sur Facebook. Un groupe de jeunes gérait la page intitulée "Antwerpse hoeren" (putes anversoises). Ils y avaient posté les photos d'une trentaine de jeunes filles et accompagnaient les images de remarques blessantes et injurieuses. Deux victimes ont porté plainte auprès de la police pour "harcèlement extrême". L'histoire fait grand bruit en Flandre.

La Ville de Bruxelles a déjà délivré 4 sanctions administratives pour des faits d'intimidation à caractère sexuel en rue. Les hommes pris en flagrant délit de ce type de faits risquent, depuis le 1er septembre, une amende pouvant aller jusqu'à 250 euros, rapporte mercredi Het Nieuwsblad