Tout sur Gwendolyn Rutten

Le Roi a interrompu mercredi ses consultations. Il a reçu successivement dans la matinée les présidents du cdH, Benoît Lutgen, et de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, et, dans l'après-midi, les présidents de la N-VA et du PS, Bart De Wever et Elio Di Rupo. Les consultations reprendront jeudi à 9h.

L'ancien secrétaire d'Etat à l'asile et à la migration de la N-VA, Theo Francken, critique le nouveau gouvernement minoritaire du Premier ministre Michel dans la matinale de Radio 1. "Quelle est la légitimité démocratique de cette politique", se demande-t-il. Francken trouve aussi la sortie de son successeur Maggie De Block (Open Vld) "en dessous de tout". Et il admet, aussi, avoir "fait des erreurs".

Le vice-premier ministre Open Vld Alexander De Croo ne veut pas d'une "guerre totale" avec la N-VA. Ce n'est pas parce que les 2 partis ne siègent plus dans le même gouvernement qu'ils doivent être à couteaux tirés, a-t-il dit à son arrivée au bureau du parti.

L'affrontement entre N-VA et MR sur le pacte migratoire de l'ONU illustre un changement profond de paradigme dans la politique belge et européenne: la fracture entre nationalistes et universalistes mine désormais tous les débats.

Dans exactement une semaine, le 10 décembre, le Pacte des Nations Unies sur les migrations sera signé à Marrakech. Une semaine haletante, car nul ne sait si le Premier ministre Charles Michel sera effectivement présent ou si son gouvernement sera tombé d'ici là.

Malgré la plainte pour harcèlement dont il fait l'objet, Lode Vereeck, tête de liste Open Vld à Diepenbeeck, n'a pas l'intention de se mettre en retrait de la campagne, contrairement au souhait de la présidente du parti, Gwendolyn Rutten, a-t-il indiqué mardi matin dans l'émission de Ochtend sur Radio 1. "Ma section attend de moi que je me montre et que je mène campagne à fond", a-t-il assuré.

S'il devait s'avérer que des personnes ayant un casier judiciaire pour des faits criminels ont été libérées de centres fermés pour personnes en situation irrégulière la semaine dernière, afin de faire de la place à des migrants en transit, ce fait restera isolé, a affirmé le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Theo Francken, lundi sur Radio 1 (VRT).