Tout sur Gwendolyn Rutten

L'Open Vld est, depuis quelques mois, la cible favorite de la N-VA sur les réseaux sociaux. Ces derniers jours, le parti nationaliste flamand a publié une courte vidéo sur sa page Twitter dans lequel il reprend les récentes déclarations de la présidente sortante des libéraux flamands, Gwendolyn Rutten, sur le confédéralisme cher à la N-VA.

Une réforme communautaire majeure ne peut être une condition préalable à la formation d'un nouveau gouvernement fédéral, a affirmé mardi le président du MR, Georges-Louis Bouchez, à sa sortie d'une audience au Palais royal dans le cadre des consultations entamées par le roi Philippe en vue d'un déblocage de la situation politique au fédéral.

La présidente de l'Open Vld Gwendolyn Rutten n'a pas été charmée lundi matin par les paroles de Bart De Wever appelant à la formation d'un "front flamand" face aux "ukases" du PS. "Former un front, c'est du vocabulaire guerrier. L'Open Vld ne marche pas là-dedans", a-t-elle réagi via Twitter. Le président du CD&V Joachim Coens n'est pas enthousiasmé lundi par l'idée d'un "front" flamand, mais tient aussi à mettre en garde le PS: "s'ils continuent de rendre impossible une majorité côté flamand, c'est un gros problème".

"A la fin de l'année passée, je me suis mouillée pour qu'on puisse former un gouvernement. Et je n'en ai pas honte", a affirmé la présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, vendredi, dans l'émission De Ochtend sur Radio 1. "Pour y parvenir, on ne peut pas se contenter de travailler avec ceux qui partagent nos idées", a-t-elle ajouté.

Egbert Lachaert, chef de groupe Open Vld à la Chambre, se lance dans la course à la présidence du parti, a-t-il confirmé ce jeudi après des semaines de spéculations. Agé de 42 ans, il fera campagne sur 3 thèmes principaux: un discours socio-économique clairement libéral, la sécurité et l'immigration/intégration.

La députée flamande de Bruxelles Els Ampe est candidate à la succession de Gwendolyn Rutten à la présidence de l'Open Vld, a-t-elle annoncé mercredi. A 40 ans, l'ancienne échevine de la Mobilité à la Ville de Bruxelles souhaite se profiler comme candidate "anti-establishment". "Les libéraux économiques se sentent abandonnés depuis un certain temps. Le top du parti n'écoute plus la base. Il est donc urgent de suivre une autre voie", affirme-t-elle.

L'Open Vld pourrait reporter l'élection d'un nouveau président pour éviter qu'elle ne se déroule trop près de négociations gouvernementales. Un membre du Bureau élargi du parti a ouvert cette piste lundi mais aucune décision n'a encore été prise.

Ça chauffe dans les rangs de l'Open Vld. Au moment où une rumeur veut que Gwendolyn Rutten pourrait endosser, dès lundi, le costume de formateur pour un possible gouvernement arc-en-ciel, la direction du parti ne semble plus craindre d'aller au clash.