Tout sur Guinée-Bissau

Le Conseil de sécurité de l'Onu a menacé samedi la junte qui a pris le pouvoir en Guinée-Bissau de "sanctions ciblées" si le pouvoir civil n'est pas rétabli. L'accord de transition annoncé la veille n'était qu'une "proposition", ont rétorqué les militaires.

Une tentative de coup d'Etat était en cours jeudi soir en Guinée-Bissau: des militaires ont attaqué la résidence du Premier ministre sortant Carlos Gomes Junior, candidat à la présidentielle du 29 avril, et pris le contrôle de la radio nationale dans la capitale, a affirmé à l'AFP un témoin.