Tout sur Guinée

L'Afrique de l'Ouest est à nouveau confrontée à une épidémie de fièvre hémorragique Ebola, avec sept cas, dont trois mortels, recensés dimanche dans le Sud-Est de la Guinée, d'où était déjà partie la pire épidémie de l'histoire du virus (2013-2016).

Répondant à un appel de la famille et des proches d'Ibrahima Barrie, plusieurs centaines de personnes étaient venues réclamer justice et vérité pour ce jeune homme d'origine guinéenne âgé de 23 ans qui a trouvé la mort dans ce même commissariat à la suite d'une interpellation de la police quatre jours plus tôt.

La concomitance des élections présidentielles américaines et de plusieurs scrutins en Afrique de l'Ouest offre l'occasion de réfléchir à une double interrogation : quels sont les critères qui constituent la validité d'une élection et faut-il, in fine, en recourir systématiquement aux juges contre les urnes ? Au risque de créer une ambiance propice aux violences et désastres humains.

L'épidémie d'Ebola en cours dans l'Est de la République démocratique du Congo a fait plus de 300 morts selon les autorités sanitaires qui saluent une petite victoire: la guérison d'un nourrisson.

Une patiente qu'on pensait guérie peut voir ressurgir le virus et contaminer d'autres personnes, selon une étude publiée mardi des chercheurs, qui appellent à une "surveillance étroite" des nouveaux cas.

Des vers qui se nichent dans les yeux en passant par un parasite qui vous mange l'intérieur du nez: voici onze maladies étranges qu'il vaut mieux essayer d'éviter.

Le nombre de cas d'Ebola confirmés en République démocratique du Congo a grimpé à 28, indique le ministère de la Santé mardi. Lundi, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le pays ont lancé une campagne de vaccination, distribuant 7.500 doses. Jusqu'ici, 51 cas suspects ont été enregistrés.

Provoquant fièvre, vomissements et diarrhées intenses, le virus Ebola, dont une nouvelle épidémie s'est déclarée en République démocratique du Congo (RDC), est redouté en raison de son taux de létalité très élevé.

Du tabac pour fabriquer des médicaments ? La plante la plus détestée des médecins, le végétal qui cause le plus de tort à la santé humaine, fait un sacré joli comeback sur la scène internationale de la santé, escorté et financé par le gouvernement américain.

En Belgique, 159 adoptions d'enfants de l'étranger ont eu lieu l'an dernier, selon des chiffres du ministre de la Justice Koen Geens rapportés par la Dernière Heure dans son édition de jeudi. Ce total est en forte diminution au fil des dernières années: 159, c'est trois fois moins qu'en 2009, quand on en avait comptabilisé 479, note le journal.

L'an dernier, 53 vols spéciaux ont été affrétés pour rapatrier 283 criminels sans papiers vers leur pays d'origine, rapportent Het Laatste Nieuws et De Morgen vendredi. Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) avait annoncé son intention en début d'année de 2017 d'organiser quatre vols de ce type par mois.