Tout sur Groen

Voyage en Tétanie

Tout le monde les redoute, mais tout le monde y pense. Des élections législatives anticipées pourraient, en redistribuant les cartes, débloquer une situation fédérale inextricablement bloquée. Mais à quels partis, tous tétanisés, pourraient-elles profiter ?

Carl Devos: "Le PS doit accepter les économies, la N-VA plus d'impôts"

Avec un gouvernement wallon qui est sur le point d'être formé et des verts qui ne sont officiellement plus dans la course au niveau fédéral, "il est maintenant grand temps de chercher sérieusement un remplaçant à Charles Michel ", dit Carl Devos, professeur de sciences politiques à l'UGent.

Groen insiste sur l'urgence de former un gouvernement fédéral

Il est clair que la Belgique doit avoir au plus vite un gouvernement fédéral qui s'investisse pleinement dans sa tâche, ont affirmé jeudi les écologistes flamands à la lumière des informations budgétaires présentées la veille par les deux informateurs royaux, Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (sp.a) aux chefs de file de sept partis jusqu'à présent en lice pour la formation d'une nouvelle équipe fédérale.

Taxation kilométrique: Barbara Trachte souhaite "d'abord parler avec les autres Régions et le fédéral"

La secrétaire d'Etat bruxelloise chargée de la transition économique et de la recherche, Barbara Trachte (Ecolo), s'est montrée jeudi moins radicale que sa collègue de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), quant à l'instauration d'une taxation kilométrique intelligente en solo par la Région bruxelloise, en insistant sur la nécessité de "d'abord parler avec les autres Régions".

Fédéral: les informateurs et les chefs de file de sept partis se sont réunis durant deux heures

Les informateurs royaux, Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (sp.a), ont réuni mercredi soir durant deux bonnes heures les chefs de file de sept partis jusqu'à présent en lice pour la formation d'un gouvernement fédéral. Ceux-ci sont arrivés au compte-goutte à partir de 19 heures, sur le site de la Caserne Prince Albert jouxtant le Palais d'Egmont. C'était le deuxième exercice du genre dans pareille configuration.

Note De Wever: "Celui qui aime son peuple ne le divise pas"

La note d'intention présentée mi-août par le président de la N-VA Bart De Wever, qui doit servir de base aux négociations en vue de former le prochain gouvernement flamand N-VA, CD&V et Open Vld , tend "le piège de la haine et de la peur", a déclaré dimanche la présidente de Groen, Meyrem Almaci, lors d'une allocution prononcée pendant le Week-end d'été de son parti à Nieuport. "Celui qui aime son peuple ne le divise pas", a-t-elle dit.

"Le corps électoral, et donc la société flamande, est profondément et définitivement divisé"

Bien que l'énorme succès du Vlaams Belang et la douloureuse leçon d'humilité infligée au SP.A et à Groen soient une invitation à voir ces élections comme une victoire de la droite et une défaite de la gauche, la réalité est plus nuancée. Les élections législatives n'ont pas rompu l'équilibre entre la gauche et la droite, mais brisé celui entre les partis. Il est parfois douloureux de se réveiller après une soirée d'élection. Analyse de Walter Pauli.

La note d'un De Wever "sourd au signal de l'électeur" porte "l'empreinte du Belang"

L'opposition en Flandre s'est montrée lundi très critique envers la note de départ du formateur Bart De Wever publiée en matinée. Ce dernier n'a aucune ambition en matière de réduction de la pauvreté, de logement ou de climat, fustige le PVDA. Les écologistes déplorent aussi une vision "fermée de l'identité flamande". Ils voient dans le texte "l'empreinte très claire du Vlaams Belang".

Des sénateurs Vlaams Belang à l'international

En même temps que la Chambre, mais de façon plus discrète médiatiquement parlant, le Sénat a désigné ses délégués auprès de plusieurs assemblées et conseils internationaux. Le Vlaams Belang (VB) y fait, là aussi, une percée.

Flandre : la formation gouvernementale est uniquement une question de soif de pouvoir

Quelle que soit l'issue de la très longue préformation flamande de Bart De Wever, depuis les élections du 26 mai, une chose est plus claire que jamais : les partis politiques visent, avant tout, le pouvoir. Qu'il s'agisse de partis classiques ou de soi-disant partis de protestation: pour tout le monde, " être là " n'est peut-être pas la seule chose qui compte, mais c'est la première.

Formation flamande: Groen tend la main à Bart De Wever

Groen est toujours prêt à discuter avec le formateur flamand Bart De Wever dans le cadre des négociations pour mettre sur pied un nouvel exécutif au nord du pays, a indiqué mardi Björn Rzoska aux quotidiens Het Laatste Nieuws et De Morgen. "Ce serait bien si le gouvernement comptait un vainqueur, peu importe sa taille, dans ses rangs", a lancé l'écologiste.