Tout sur grippe

Le nombre d'infections à influenza diagnostiquées par les laboratoires vigies est au niveau de base, indique mercredi l'Institut de santé publique Sciensano dans son bulletin hebdomadaire sur les infections respiratoires de la semaine 44, publié mercredi.

Entre les petits maux de saison et la Covid, on ne sait plus sur quel pied danser. Un simple toussotement peut rapidement nous faire craindre le pire. Médecins généralistes, centres de dépistage et laboratoires sont alors pris d'assaut par les citoyens. Pour savoir s'il est utile de passer un test, trois symptômes peuvent déjà suffire à distinguer le rhume du coronavirus.

Les médecins généralistes constatent depuis début septembre une hausse du nombre de consultations pour des symptômes grippaux, a indiqué mercredi le virologue Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral du centre de crise. Il s'agit vraisemblablement de cas de covid-19, estiment les autorités sanitaires.

Jusqu'ici, on pensait que les principaux modes de contamination du virus de la grippe (influenza) étaient les éternuements, la toux et les mains sales. Mais il s'avère que pour propager la grippe, il suffit simplement d'expirer. Si on ne souhaite pas attraper la grippe, il vaut donc mieux se faire vacciner.

Le nombre de personnes qui ont dû consulter un médecin généraliste en raison d'un syndrome grippal dépassait entre le 16 et le 22 janvier, pour la deuxième semaine consécutive, le seuil épidémique de 140 consultations pour 100.000 habitants, ce qui confirme l'épidémie de grippe dans notre pays.

Moins de 10.000 contaminations par le virus de la grippe ont été confirmées pour l'hiver 2015-2016 en Belgique par l'Institut scientifique de santé publique, ressort-il de chiffres communiqués lundi alors que se termine la saison de l'influenza. Le chiffre de 9.467 cas confirmés indiquent que le nombre de contaminations est resté sous la limite de l'"intensité élevée". Il n'y a pas eu non plus de surmortalité.

L'activité grippale s'est stabilisée mi-mars en Belgique. La stabilisation est observée tant chez les adultes que chez les enfants, rapporte l'Institut de santé publique (ISP) mercredi. "Mais ce tassement de l'activité ne nous permet pas encore de dire avec certitude si le pic épidémique a déjà été atteint cette saison."

Le vaccin contre la grippe n'offre pas une protection optimale contre le virus pour la deuxième année consécutive, rapportent les journaux du groupe Mediahuis mercredi. La moitié des Belges vaccinés contre le virus sont ainsi susceptibles de quand même contracter la maladie. Il s'agit de la conséquence d'un choix opéré par l'Organisation mondiale pour la Santé (OMS).

Les consultations médicales pour des symptômes grippaux ont constamment augmenté durant les dernières semaines, amenant la Belgique à s'approcher du seuil qui constitue une des conditions pour parler d'épidémie de grippe.