Tout sur greve prison

La mise à disposition de militaires en mai et juin dans les prisons wallonnes et bruxelloises, en grève, a coûté 654.806 euros, a indiqué mardi la ministre du Budget Sophie Wilmès en réponse à une interpellation du député Stéphane Crusnière (PS) en commission de la Chambre. Le coût de cette mise à disposition sera couvert par la provision interdépartementale.

Le Conseil national de l'Ordre des médecins s'inquiète samedi de la situation consécutive à la grève des gardiens de prison, qu'il qualifie d'indigne d'un Etat de droit et qui porte atteinte aux obligations internationales de la Belgique. "L'urgence sanitaire et sociale commande de prendre sans délai les mesures propres à pallier ce drame humanitaire, dont l'instauration d'un service minimum", estime-t-il.

Le ministre de la Justice Koen Geens affirme dans une interview accordée à La Libre Belgique n'avoir jamais songé à démissionner ces dernières semaines face à la grève des gardiens de prison francophones et aux critiques des magistrats. Il défend par ailleurs l'action du Premier ministre et déclare jouir du soutien de tout le gouvernement.

Convoqué la semaine dernière au Parlement pour un débat entre "experts" sur le droit de grève, j'ai eu l'occasion de rappeler que le droit de grève, en Belgique, n'est contesté par personne. Que les limites du droit de grève ne le sont pas davantage : les piquets bloquants, l'entrave à la circulation, la violence brute relèvent du Code pénal, non du droit de grève.

Le ministre de la Justice Koen Geens poursuit les discussions avec les syndicats des gardiens de prison au nom de l'ensemble du gouvernement fédéral et dans le cadre du mandat qu'il a reçu de celui-ci, a répondu mercredi le chef de groupe MR, Denis Ducarme, au ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt.

Les directeurs de prison ont recours à des agents de la police de la route ainsi qu'à des enquêteurs de la police judiciaire fédérale pour remplacer les gardiens partis en grève, rapporte La Dernière Heure vendredi. L'information a été confirmée par le porte-parole de la police fédérale.