Tout sur Grand-Place

La sixième édition de Viva for Life s'est terminée dimanche soir sur la Grand-Place de Nivelles: "libérés" par le chanteur Amir, les animateurs de la RTBF Sara De Paduwa, Ophélie Fontana et Adrien Devyver sont sortis du cube de verre depuis lequel ils ont assuré 144 heures de direct radio. Le montant des dons récoltés lors de cette vaste opération visant à aider les associations luttant contre la pauvreté infantile a été dévoilé: 4.929.220 euros, grâce aux dons directs de particuliers et d'institutions, l'organisation de défis en Wallonie et à Bruxelles et les ventes d'articles. Il s'agit d'un nouveau record.

Interrogés avant de monter sur le balcon de la Grand-Place de Bruxelles pour brandir le trophée de la Coupe du monde de hockey devant leur fans, les Red Lions ont déclaré avoir "encore du mal à réaliser la portée de leur exploit", a notamment expliqué l'attaquant Cédric Charlier.

Le permis unique en vue de la rénovation de la Bourse de Bruxelles et de la transformation de ce bâtiment iconique en pôle culturel, commercial et touristique a été délivré, ont annoncé jeudi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close.

La criminalité a diminué de près de 20% à Bruxelles en dix ans, ressort-il du premier rapport de Bruxelles prévention et sécurité (BPS) que relaie Le Soir, jeudi. La population dans la Région a, dans le même temps, augmenté de 15,5%.

Les 8.000 supporters sur la Grand-Place ont accueilli les Diables Rouges dimanche après-midi comme des héros tandis qu'ils apparaissaient au balcon de l'hôtel de ville de Bruxelles, après un passage chez le couple royal. La foule a explosé à la vue des médaillés de bronze de la Coupe du monde de football en Russie.

Les Diables Rouges seront reçus, dimanche, à 12h30 au Palais Royal à leur retour de participation à la Coupe du Monde de football en Russie. Ils entameront ensuite, vers 14h00, un tour en bus ouvert pour arriver à la Grand-Place de Bruxelles vers 15h00, ont annoncé jeudi soir la Ville de Bruxelles et l'Union belge de football.

Après leur parcours au Mondial, les Diables rouges sont attendus impatiemment en Belgique dans la nuit de samedi à dimanche, après avoir joué la "Petite Finale" contre l'Angleterre où ils espèrent obtenir une troisième place.

Après 10 ans d'absence, la statue de Saint-Nicolas reprend sa place ce mardi sur le pignon de la maison Renard, au numéro 7 de la Grand-Place de Bruxelles. Il s'agit d'une copie en bronze. L'originale, entièrement restaurée, a trouvé refuge à l'église Saint-Nicolas, située derrière la Bourse.

Mais que sont ces hyper-lieux , ces nouveaux espaces de rencontre et de lien social? Le géographe Michel Lussault oppose cette notion à celle de "non-lieux" qui prédominait dans les sciences humaines. Son analyse inédite de l'espace montre que le capitalisme et l'avènement de l'individualisme, contrairement à ce que l'on pourrait croire, poussent les gens à rechercher de l'interaction et du contact. Les hyper-lieux participent également au processus de deuil après un trauma.

L'année qui s'ouvre sera constellée de petits hommes bleus : il y a soixante ans naissaient les Schtroumpfs sous le crayon de Pierre Culliford, dit Peyo. Leur renommée est aujourd'hui planétaire.

A l'heure d'un tout premier bilan jeudi matin, le Centre sportif étudiant (CSE), qui organise la 40e édition des 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve, estime que son objectif de 35.000 étudiants accueillis sur le site est atteint. Une estimation précise est difficile à obtenir puisque les entrées ne sont pas payantes.

Le Vif a mis en ligne un article le 2 octobre à 13 h 56 en sachant pertinemment qu'il relevait d'un canular. Refugreenergy n'est pas une start-up. Et il n'a jamais été question de monnayer 24 heures de légalité pour des réfugiés contre une production d'électricité verte. Le fake est signé Yes Men. Récit.

Les acteurs du commerce voudraient insuffler une nouvelle dynamique au centre-ville. Ici et là, les projets fourmillent. Preuve que la cité aclote continue à susciter de l'intérêt.

Entre nouveau cinéma, culture pédagogique et éducation permanente, l'appétit culturel de Nivelles croît. Comme sa population.