Tout sur gouvernement

Le gouvernement fédéral a pris vendredi une nouvelle série de mesures pour pallier les manquements observés ces dernières semaines dans l'accueil des candidats à l'asile, de plus en plus nombreux à fuir les conflits du Moyen-Orient pour l'Europe.

Des élections législatives anticipées sont "probables" en Grèce à l'automne alors que le gouvernement de gauche radicale d'Alexis Tsipras ne dispose plus d'une majorité au Parlement, a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement Olga Gerovasili.

Le gouvernement fédéral a repris dimanche après-midi les travaux consacrés à l'ajustement du budget 2015, au budget 2016 et au virage fiscal ("taxe shift"). "On est dans l'idée d'avancer... si possible", glissait une source sans autre commentaire.

Le gouvernement fédéral a poursuivi samedi ses travaux sur l'ajustement budgétaire 2015 et le budget 2016 ainsi que le virage fiscal ("tax shift"). Mercredi déjà, à source ministérielle, l'on évoquait la possibilité d'aboutir dimanche ou lundi. Cette éventualité était répétée encore samedi sans être confirmée, selon l'adage bien connu "tant qu'il n'y a pas d'accord sur tout, il n'y a d'accord sur rien".

Les principaux ministres du gouvernement fédéral se retrouvent samedi et dimanche, à nouveau dans un endroit tenu secret, pour poursuivre l'ajustement du budget pour 2015 et les préparatifs de l'établissement du budget de l'année prochaine dans le respect des engagements de retour à l'équilibre pris envers l'Union européenne à l'horizon 2018, tout en évoquant un éventuel "tax shift".

Le gouvernement fédéral a dégagé une enveloppe de 40 millions d'euros afin de lutter contre le terrorisme, les extrémismes et les phénomènes de radicalisation en Belgique, a annoncé lundi le Premier ministre Charles Michel à l'issue d'un entretien avec Gilles de Kerchove, le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme.

Les députés britanniques se sont prononcés jeudi en faveur du programme législatif présenté par le gouvernement conservateur de David Cameron, incluant notamment un référendum sur la place du Royaume-Uni dans l'UE.

La vice-ministre-présidente flamande N-VA Liesbeth Homans a estimé mercredi que le Premier ministre Charles Michel et le ministre de l'Emploi Kris Peeters avaient outrepassé leurs compétences durant la mission économique qu'ils ont dirigée au Japon.

Lundi soir sur la Vier, un portrait dévoilait les côtés sensibles et drôles d'un Premier qui n'est pas un poisson froid. Ce mercredi soir, l'exercice sera très différent du côté francophone : il s'agira de convaincre sur le plateau d'une RTBF avec laquelle le MR a multiplié les différends.

Plus de 60 % des Belges, qu'ils soient wallons, flamands ou bruxellois pensent que la président de la N-VA dicte la ligne gouvernementale à suivre, et non l'actuel Premier ministre Charles Michel (MR), ressort-il des résultats d'un sondage Ipsos réalisé pour le compte de RTL-TVi, du journal le Soir, de VTM et du quotidien Het Laatste Nieuws auprès d'un échantillon de plus de 2.400 citoyens belges.

La ministre de la Santé Maggie De Block et son collègue de l'Agriculture Willy Borsus se sont concertés pour adresser conjointement une demande d'avis au Conseil Supérieur de la Santé en vue d'obtenir une "analyse neutre et objective" des conclusions du professeur Nik Van Larebeke (UGent et VUB) selon lesquelles la crise de la dioxine en 1999 a entraîné 20.000 cas de cancer supplémentaires chez les femmes, 22.000 cas de diabète et 24.000 cas d'hypertension en plus.

Après six mois de suédoise, les figures de proue de l'opposition francophone dénoncent un Premier ministre revanchard, qui a opté pour la confrontation et gagnerait à prendre davantage de liberté.