Tout sur Gouvernement

Les services de renseignement belges manquent de données quantitatives sur la menace posée par l'extrême droite en Belgique, selon une nouvelle enquête que le magazine Knack et le journal Le Soir ont pu consulter et qui a été discutée lundi après-midi en commission parlementaire de suivi des organes de contrôle des services de police et du renseignement (Comités P et R, ndlr.)

Le gouvernement De Croo "n'a pas l'intention de mettre fin au contrat d'achat" de 34 chasseurs-bombardiers américains F-35A, a affirmé mercredi la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, interrogée par plusieurs députés après des déclarations du "patron" de l'US Air Force jetant le doute sur ce programme, le plus cher de l'histoire du Pentagone.

Quels scénarios pourrait-on envisager si le " no deal " entre l'Union européenne et le Royaume-Uni persistait jusqu'au 31 décembre 2020, date à laquelle la période de transition prendra officiellement fin ?

Quatre avions de combat F-16 - et un appareil de réserve - se sont envolés mardi matin de la base aérienne de Florennes, dans l'Entre-Sambre-et-Meuse, pour rejoindre la Jordanie et participer, à partir du 1er octobre, aux opérations aériennes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), toujours actif en Irak et en Syrie.

Les sept partis qui tentent de constituer au fédéral une coalition dite "Vivaldi" "travailleront à la mise en place du nouveau gouvernement pour le 1er octobre", confirment-ils vendredi dans un communiqué commun. "Les présidents de parti participant aux négociations soulignent l'importance de laisser le gouvernement minoritaire de plein exercice actuel diriger le pays jusque là", ajoutent-ils.

"Alors que le Gouvernement a pris toute une série de mesures exceptionnelles pour régler différentes situations durant le confinement, aucune décision n'a été prise concernant les personnes dites 'sans-papiers'", estime la Ligue des droits humains.

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles est invité à déléguer le pouvoir d'organiser l'enseignement relevant en droite ligne de la Communauté à un Organisme d'Intérêt Public dont la direction et le fonctionnement seront assurés par un corps de fonctionnaires.

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ne peut être juge et partie en matière d'enseignement, au nom du modèle de pilotage choisi, fondé sur celui des services marchandisés. Il ne peut être régulateur et organisateur. Le Gouvernement se prépare donc à transférer son enseignement vers une personne morale, organisme d'intérêt public (OIP).