Tout sur Goma

Au moins 23 personnes ont été tuées dimanche lors du crash d'un petit avion de ligne qui s'est écrasé au décollage sur un quartier résidentiel de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo.

La fièvre hémorragique d'Ebola a tué 1.905 personnes en une année en République démocratique du Congo, où 844 patients ont été déclarés guéris, d'après les chiffres publiés jeudi par les autorités sanitaires congolaises.

Un deuxième malade d'Ebola est décédé à Goma, grande ville de l'est de la République démocratique du Congo, et un troisième patient y a été testé positif au virus mercredi, suscitant l'inquiétude des populations de la région face à une épidémie qui défie les professionnels de santé depuis un an.

Le scénario tant redouté est devenu réalité: il y a un premier cas confirmé d'Ebola à Goma. Ville qui compte un million d'habitants et sert de véritable carrefour dans la région des Grands Lacs. Et cela "change potentiellement toute la donne", a mis en garde lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Après deux ans de retard et trois reports, les élections ont enfin commencé dimanche en République démocratique du Congo pour désigner le successeur du président Joseph Kabila. Les témoignages se multipliaient pourtant ce dimanche pour énumérer les lacunes de l'organisation des élections.

La nouvelle épidémie de fièvre hémorragique Ebola a fait dix morts dans l'est de la République démocratique du Congo, selon un nouveau bilan publié vendredi par le ministère de la Santé.

Luc Nkulula, figure du mouvement citoyen La Lucha en République Démocratique du Congo, est mort dimanche vers 2h00 du matin, brûlé vif dans sa maison du quartier Himbi à Goma, rapporte la presse locale. Il avait 33 ans.

En 1994, des centaines de milliers de Rwandais ont fui leur pays en guerre pour se réfugier en République démocratique du Congo (ex-Zaïre). Aujourd'hui, des Congolais en quête de sécurité et de meilleures conditions de vie entreprennent le chemin inverse pour s'installer dans les villes frontalières d'un Rwanda devenu stable et attractif.

La crise humanitaire se détériore en République démocratique du Congo, s'est inquiétée dimanche l'Union européenne, qui doit co-présider en avril une conférence des donateurs à laquelle Kinshasa refuse de participer, estimant que la communauté internationale est trop alarmiste.

"Nous sommes enfermés": Le "général" rebelle du Soudan du Sud, Dhiling Keah, commande une armée de plusieurs centaines de soldats démobilisés qui tournent en rond loin de chez eux, dans un camp à l'écart de Goma, dans l'est de la RDC.