Tout sur Georges-Louis Bouchez

Les informateurs royaux Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V) sont attendus lundi à 14 heures au Palais royal pour présenter un nouveau rapport de leur mission au roi. Une certitude: leur mission sera prolongée, l'audience étant créditée du label "intermédiaire". Leurs conclusions sont attendues pour le 28 janvier au plus tard.

A la veille de la présentation d'un rapport intermédiaire au roi Philippe, les informateurs Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V) ont organisé dimanche une rencontre avec le PS et la N-VA. L'information diffusée dans ce sens par quelques media a été confirmée à bonne source. On ignore quel a été le contenu des échanges.

A quoi ressemblera notre monde dans dix ans ? Imaginez Elisabeth sur le trône, Georges-Louis Bouchez au Seize et Adélaïde Charlier ministre de l'Environnement. La Belgique fête ses 200 ans dans l'ennui, au coeur d'une société dominée par l'intelligence artificielle et l'économie de partage. Voyage dans un futur proche.

Les représentants fédéraux du banc patronal et du banc syndical qui siègent au Groupe des Dix en ont avalé de travers. Les deux clans avaient en effet demandé à rencontrer séparément les deux informateurs royaux de manière à pouvoir exprimer, chacun, des avis qui ne faisaient pas forcément l'objet d'un consensus général.

Le processus censé aboutir à la formation d'un gouvernement fédéral dure "bien trop longtemps": l'avis est partagé par Joachim Coens lui-même. L'informateur CD&V, qui partage sa mission royale prolongée avec Georges-Louis Bouchez (MR), l'a indiqué jeudi au micro de la VRT dans l'émission Villa Politica, réagissant aux critiques émanant entre autres de Conner Rousseau (sp.a) et Maggie De Block (Open Vld).

La ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, de l'Asile et la Migration Maggie De Bock (Open Vld) s'est dite étonnée, jeudi, de la récente prolongation de la mission royale des informateurs Georges-Louis Bouchez et Joachim Coens. Les deux nouveaux présidents de parti (MR et CD&V) ont obtenu, en début de semaine, 14 jours supplémentaires pour "clarifier les positions". "Le rythme des réunions n'est pas très élevé (...) Cela va très lentement", a regretté jeudi la ministre libérale dans l'émission "Villa Politica" de la VRT.

L'ancien président du spa.a, Bruno Tobback, a rappelé jeudi la préférence de son parti pour une coalition fédérale arc-en-ciel, réunissant les familles socialiste, libérale et écologiste, tout en s'interrogeant sur l'utilité du travail mené par les deux informateurs royaux, Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V).

L'ex-député libéral Richard Miller, dont on a appris qu'il est remplacé par Daniel Bacquelaine au poste d'administrateur délégué du Centre Jean Gol, devient désormais "conseiller" du jeune président de parti Georges-Louis Bouchez, "en charge des questions culturelles et interculturelles". Le Mouvement réformateur l'annonce mercredi.

Les informateurs Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V) poursuivent leurs travaux dans la discrétion, a-t-on indiqué mardi dans leur entourage après la prolongation de leur mission. Il leur incombe de "clarifier davantage les différentes positions".

Désormais concurrents électoraux, MR et Ecolo sont condamnés à gouverner ensemble en Wallonie et à négocier ensemble au fédéral. La fracture entre verts et bleus est-elle irréductible ?