Tout sur George Floyd

Les Etats doivent prendre des "mesures immédiates" contre le "racisme systémique" dont sont victimes les Noirs, a réclamé Michelle Bachelet, Haute-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme lundi, quelques jours après la condamnation aux Etats-Unis du policier qui a tué George Floyd.

Les procureurs ont requis une peine de trente ans de prison contre cet homme de 45 ans qui, le 25 mai 2020 à Minneapolis, a étouffé le quadragénaire noir sous son genou et déclenché un sursaut antiraciste inédit dans tous les Etats-Unis et au delà.

La médiatisation de violences policières comme celle qui a coûté la vie à George Floyd le 25 mai 2020 ne réduit pas le nombre de dossiers controversés. La méfiance entre les minorités et les forces de l'ordre et l'absence de formation à la négociation l'expliquent. Mais, localement, les polices commencent à être réformées.

George Floyd "a appelé à l'aide dans son dernier souffle" avant de mourir sous le genou du policier Derek Chauvin, a affirmé l'accusation dans son réquisitoire contre l'ancien agent accusé d'avoir tué le quadragénaire afro-américain le 25 mai 2020 à Minneapolis.

Au côté de la famille de George Floyd pendant le procès de Derek Chauvin, le pasteur new-yorkais, Al Sharpton, est une des figures les plus connues de la défense des intérêts de la communauté noire. Mais son style et ses diatribes, marquées par des accents de revanche raciale, questionnent.

La mort de George Floyd est due "à un faible niveau d'oxygène" après une combinaison d'actions des policiers qui l'ont immobilisé pendant près de dix minutes, a affirmé jeudi un expert au procès de l'agent blanc Derek Chauvin, abordant la question centrale des causes du décès du quadragénaire afro-américain.