Tout sur Genève

Le monde "aurait dû écouter" l'OMS qui a tiré la sonnette d'alarme sur le nouveau coronavirus dès la fin janvier, a affirmé lundi le patron de l'organisation, soulignant que les autorités sanitaires mondiales ne peuvent pas obliger les pays à suivre ses recommandations.

Les compteurs sont remis à zéro: la République démocratique du Congo va devoir encore attendre au moins 42 jours avant de proclamer la fin de l'épidémie d'Ebola qu'elle espérait pour lundi, en raison d'un nouveau cas déclaré vendredi, à trois jours de l'échéance.

Ce médecin suisse, aujourd'hui sexagénaire, est à l'origine de la généralisation du gel hydroalcoolique. En faisant don de la formule à l'OMS, il a empêché la privatisation de ce produit essentiel dans la lutte contre le coronavirus.