Tout sur Gaza

Israël et le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, ont fini par s'entendre sur un cessez-le-feu entré en vigueur vendredi, mettant un terme à 11 jours de violences ayant fait plus de 243 morts côté palestinien et 12 côté israélien. Voici en quelques chiffres le bilan de ces affrontements, les plus meurtriers depuis la guerre de 2014 entre Israël et le Hamas.

Privé d'élections, le Hamas table sur sa confrontation avec Israël pour asseoir sa domination sur les Palestiniens. Redevenu chef de guerre comme l'abandon du dialogue avec l'Autorité palestinienne l'y prédestinait, Benjamin Nétanyahou espère être prolongé à la tête du gouvernement israélien.

Depuis le début du nouveau cycle de violences armées entre l'Etat hébreu et des groupes de Gaza, le 10 mai, au moins 230 personnes, en grande majorité des Palestiniens, ont été tuées. L'Etat d'Israël a été proclamé en mai 1948 à la suite d'un vote de l'ONU sur le partage de la Palestine et est devenu depuis une puissance majeure au Proche-Orient.

Privé d'élections, le Hamas table sur sa confrontation avec Israël pour asseoir sa domination sur les Palestiniens. Redevenu chef de guerre comme l'abandon du dialogue avec l'Autorité palestinienne l'y prédestinait, Benjamin Nétanyahou espère être prolongé à la tête du gouvernement israélien.

L'offensive de la communauté internationale s'intensifie pour tenter de faire cesser les bombardements de l'armée israélienne sur Gaza et les salves de roquettes palestiniennes sur Israël, sans signe d'accalmie après une semaine d'escalade meurtrière.