Tout sur Fyra

Plusieurs usagers de la SNCB ont déposé plainte auprès du SPF Mobilité & Transports après que le service public fédéral leur a fait savoir que la SNCB n'a pas respecté les droits des voyageurs au moment des problèmes rencontrés avec le train à grande vitesse Fyra, indique l'association flamande des voyageurs Trein Tram Bus sur son site web.

Le constructeur des trains Fyra, l'Italien AnsaldoBreda, exige que les chemins de fer néerlandais (NS) et la SNCB réceptionnent les 19 trains commandés. Afin d'obtenir gain de cause, il a saisi en référé un juge d'Utrecht, ont indiqué les avocats du constructeur. L'affaire sera examinée le 28 juin à 10h.

La SNCB n'apprécie guère qu'AnsaldoBreda, le constructeur italien des trains à grande vitesse Fyra, rejette sur les compagnies ferroviaires belge et néerlandaise la responsabilité des problèmes techniques survenus aux trains, qui étaient censés assurer une liaison Amsterdam-Bruxelles mais dont l'exploitation a été arrêtée en janvier après seulement quelques semaines.

Le constructeur italien du train Fyra, Ansaldobreda, rejette toutes les accusations concernant l'exécution du contrat avec la SNCB, annonce mardi AnsaldoBreda dans un communiqué. "Le public doit savoir que le Fyra est sûr et qu'il a été certifié et vérifié par les autorités internationales compétentes", indique le constructeur qui ira en justice.

Les chemins de fer néerlandais (NS) vont mettre fin au projet de train à grande vitesse Fyra, a-t-on appris lundi à l'issue d'une réunion entre la direction des NS et la secrétaire d'Etat à l'Infrastructure, Wilma Mansveld.

Le conseil d'administration de la SNCB a décidé vendredi de donner mandat à son CEO, Marc Descheemaecker, de casser le contrat conclu avec le constructeur italien des trains à grande vitesse Fyra, AnsaldoBreda, et de refuser la livraison des trois trains prévus pour la SNCB, a annoncé M. Descheemaecker au cours d'une conférence de presse.

La police italienne a arrêté le CEO de Finmeccanica, le constructeur du Fyra, parce qu'il est suspecté dans une affaire de corruption, selon les médias italiens et le Wall Street Journal.

Le train à grande vitesse Fyra sera remplacé dès le 18 février par un Intercity entre Bruxelles et La Haye. Dans un premier temps, cet Intercity effectuera la liaison deux fois par jour. A partir du 11 mars, cette fréquence passera à huit par jour, ont indiqué ce vendredi les chemins de fer belge et néerlandais.

Le train Benelux, qui a été remplacé début décembre par la liaison à grande vitesse Fyra, roulera de nouveau "toutes les deux heures à partir de lundi prochain", a rapporté mercredi le site néerlandais d'information Dagroosendaal.nl. Le porte-parole de la SNCB, Bart Crols, n'a ni infirmé ni confirmé. Cette annonce vient d'être démentie par la société des chemins de fer néerlandais Nederlandse Spoorwegen (NS).

La société de chemins de fer néerlandais (NS) n'avait plus suffisamment de fonds pour commander un TGV de qualité pour assurer la liaison Amsterdam-Bruxelles, selon une enquête menée par De Standaard et le quotidien néerlandais NRC Handelsblad. La SNCB a également baissé ses ambitions en raison de considérations pécuniaires.

La SNCB attend toujours une solution aux problèmes posés par les rames de train à grande vitesse Fyra et a commencé des tests avec un nouveau train de voyageurs, rapportent vendredi Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. Les tests seront effectués dans les prochains jours sur le réseau ferroviaire anversois. La SNCB dément.

"Nous envisageons d'arrêter l'expérience du Fyra car la confiance dans son constructeur italien AnsaldoBreda est brisée", a affirmé le directeur des chemins de fer néerlandais, Bert Meerstadt, mercredi matin sur la chaîne néerlandaise RTL Z.

Sabien Lahaye-Battheu (Open Vld), la présidente de la commission Infrastructures à la Chambre, souhaite que la commande belge de trains Fyra soit suspendue. La compagnie néerlandaise des chemins de fer, Nederlandse Spoorwegen (NS), a fait savoir ce samedi qu'elle suspendait l'achat de nouveaux trains. Par ailleurs, le constructeur italien AnsaldoBreda a présenté ses excuses.

Le train à grande vitesse Fyra, qui relie Bruxelles-Midi à Amsterdam, rencontre des problèmes depuis sa mise en service dimanche. Le train de mercredi qui est parti à 07h41 d'Amsterdam en direction de Bruxelles, n'a pas pu aller plus loin que Rotterdam en raison d'un problème de matériel, a indiqué mercredi le porte-parole de la SNCB Bart Crols.