Tout sur FWB

Le risque d'attraper le coronavirus en assistant à un spectacle ou une représentation en intérieur est très faible, ressort-il des six événements-tests. De là en conclure que "des lieux ont été fermés sans véritable utilité", comme le déclare le président du MR Georges-Louis Bouchez?

Malgré une année académique 2019-2020 marquée par la crise sanitaire et une organisation des cours à distance une partie de l'année, les statistiques de réussite issues de l'enseignement supérieur non universitaire montrent une augmentation significative des réussites complètes, annonce mercredi l'Académie de Recherche d'Enseignement Supérieur (Ares) dans un communiqué.

Les Scouts partagent mercredi leur colère face au manque de concertation du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles après l'adoption de la réforme des rythmes scolaires. Ils se disent inquiets des conséquences pour leur secteur et estiment l'impact financier à environ 20 millions d'euros pour les mouvements de jeunesse.

Le ministre-président wallon Elio Di Rupo a envoyé un courrier à la ministre de la Jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), Valérie Glatigny, aux autres ministres-présidents et au Premier ministre afin d'organiser une conférence interministérielle (CIM) consacrée à la jeunesse.

Les établissements scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles vont recevoir ensemble six millions d'euros pour compenser les coûts supportés depuis début janvier pour la désinfection et les nettoyages supplémentaires des classes en raison de la pandémie de coronavirus.

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a exprimé samedi sa ferme opposition à l'autorisation, dès la prochaine rentrée académique, de signes convictionnels -dont le port du voile- dans les établissements d'enseignement supérieur officiel organisés par Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE).

Le MR a organisé dimanche matin une séance de voeux virtuelle, lors de laquelle le président du parti Georges-Louis Bouchez a entre autres souhaité une année sans "complaisance" envers le PTB et a également mis l'accent sur Bruxelles, où les libéraux francophones sont dans l'opposition.

La période de confinement a amplifié les inégalités scolaires, ressort-il d'une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'UMONS auprès de près de 1.000 enseignants et enseignantes de l'enseignement maternel, primaire et secondaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB).

Le cours de philosophie et citoyenneté revient déjà au coeur du débat public autour d'un enjeu : une deuxième heure potentiellement obligatoire pour les élèves de l'officiel, en lieu et place des cours de religion. En effet, depuis la rentrée scolaire 2017-2018, ces élèves bénéficient d'une heure de cours de philosophie et de citoyenneté par semaine. Le choix de la deuxième heure est libre : soit une deuxième heure de philosophie et de citoyenneté, soit une heure de religion ou de morale laïque. L'heure de CPC n'est pas donnée comme telle dans l'enseignement libre confessionnel : cette initiation à la philosophie et à la citoyenneté est réputée transmise dans différents cours, de "manière transversale".