Tout sur FSMA

Bas de laine de six millions pour de futurs bonus, conventions ultraconfidentielles signées sur le tard, doubles rémunérations, cartes de crédit utilisées à des fins personnelles, frais d'avocats considérables et suspects: après les investissements très risqués d'Ogeo Fund, voici les surprenantes relations à l'argent des directeurs du fonds de pension, mises au jour par la FSMA.

En mars 2017, en plein scandale Publifin, un contrat ultraconfidentiel est signé par Stéphane Moreau avec Pol Heyse et Dominique Drion chez Ogeo Fund. Il accorde notamment à Moreau 620.000 euros en cas de licenciement. Peu après, Stéphane Moreau est contraint par la FSMA de démissionner du comité de direction d'Ogeo. Un an plus tard, le trio signe un second contrat qui octroie rétroactivement à Moreau 580.000 euros pour sa démission. L'argent n'a toujours pas été libéré et le nouveau conseil d'administration du fonds de pension remet en question la légalité de ces contrats.

Ogeo Fund, le fonds de pension d'Enodia (ex-Publifin), fait l'objet d'un rapport d'inspection très sévère de la FSMA, le gendarme financier. Prêt illégal, investissements trop risqués, contrôle défaillant des sous-traitants, conflits d'intérêts: les cadavres se bousculent dans les placards d'Ogeo. Et des dizaines de millions sont partis en fumée.

Nous vivons actuellement une remise en question de notre enseignement où toutes les décisions du passé peuvent être à nouveau débattues. Il faudrait profiter de ce Italiquemomentum/Italique pour prendre les devants et oser intégrer, soit dans le cursus scolaire ou au travers d'un cours ; soit en l'insérant au sein des matières, une approche à l'éducation financière.

Risque et rendement vont de pair. Cela vaut dans de nombreux domaines et donc également en matière d'investissement en actions. Mais en diversifiant votre portefeuille sur plusieurs entreprises et secteurs, et en adoptant une vision à long terme, vous pouvez réduire le risque. Sans doute le rendement baissera-t-il aussi mais l'investissement en actions n'en demeure pas moins digne d'intérêt.

Nouveau coup dur pour Stéphane Moreau : l'autorité belge des marchés financiers vient de lancer une enquête pour déterminer s'il dispose encore " de l'expertise et de l'honorabilité professionnelle " pour présider le Comité de direction d'Ogeo Fund, le cinquième plus grand fonds de pension de Belgique.