Tout sur Frédéric Daerden

L'appel à projets lancé fin mai dernier par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour aider les écoles à financer la rénovation de leurs sanitaires a rencontré un succès plus que massif, l'ensemble des besoins identifiés étant quatre fois supérieurs aux 10 millions d'euros prévus à cet effet par le gouvernement.

Il faudrait plus d'un milliard d'euros pour remettre à niveau les bâtiments scolaires de la Communauté française et rattraper deux décennies de sous-investissements chroniques, rapporte Le Soir lundi, citant un état des lieux mené par le ministre Frédéric Daerden qui assure la tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement.

A presque 50 ans, il sentait que c'était cette fois, ou jamais. Et ce fut cette fois : en septembre dernier, Frédéric Daerden est devenu ministre du Budget et de l'Egalité des chances à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il en rêvait. Pour actionner les leviers du pouvoir, et devenir le leader du PS liégeois. Comme son père. Mais pas tout à fait.

Bâtiments vétustes, mauvaise gestion des risques incendie, installations électriques non conformes, cours de récréation qui s'affaissent... Un cadastre réalisé en 2016-2017, dont La Libre et la DH ont pris connaissance, met au jour l'état délétère de certaines écoles.

Le parc immobilier scolaire francophone compte plus de 2 800 bâtiments, dont 43 % sont des préfabriqués. Certaines écoles occupent des pavillons des années 1950, jamais rénovés en profondeur. Humidité, moisissures, rats, effondrements sont courants.