Tout sur François-Xavier Heynen

Le 3 septembre dernier, François-Xavier Heynen publiait une opinion dans les colonnes du Vif. Le philosophe entendait principalement y développer une métaphore maritime ayant la vocation d'éclairer la transmission et la construction de la science.

Les Gilets Jaunes ne cessent d'ouvrir de nouvelles perspectives à la pensée politique pour qui veut bien admettre que les situations qu'ils génèrent ne peuvent plus être balisées par les idéologies traditionnelles de contrôle social. Nous tentons ici de comparer le mouvement de la vague jaune avec les trois métamorphoses de l'esprit décrites par Nietzsche dans " Ainsi parlait Zarathoustra ".

Pourquoi est-ce donc si complexe de parler des Gilets Jaunes français ? Peut-être parce qu'ils incarnent un phénomène que nous voyons se développer depuis des années. Et peut-être aussi parce qu'ils offrent une spontanéité qui n'est pas sans émerveiller, mais aussi dérouter, le philosophe. Une spontanéité qui les immunise contre les critiques habituelles venues des chiens de garde du pouvoir en place. Nous allons essayer de rassembler quelques questions soulevées par l'apparition de cette contestation.

Et si les événements que nous traversons ne constituaient pas une crise mais bien plutôt une suite historique annoncée dès la fin du 19eme siècle par Nietzsche et reformalisée un siècle plus tard par Lyotard? Autrement dit : l'avènement de Trump, l'élection de Macron et, dans une plus modeste mesure, les soubresauts politiques wallons peuvent-ils être considérés comme les signes de la fin d'une période historique: celle de la Modernité et de son organisation politique actuelle. En référence à l'Ancien Régime, nous proposerons l'appellation d'Ancien Système. Et pour que ce dernier advienne, quels meilleurs acteurs possibles que des "systémo-sceptiques" ?