Tout sur François De Smet

"On connaît les coalitions qui ne marchent pas, voyons celles qui peuvent marcher", a déclaré le président de DéFI, François De Smet, à son arrivée au Palais royal de Bruxelles pour son audience avec le Roi. "Il y a quatre ou cinq coalitions possibles, que ce soit avec ou sans nous n'a aucune importance. C'est ce que je vais présenter au Souverain. L'équilibre à trouver sera au centre."

Balayée d'un revers de la main par plusieurs ténors socialistes bruxellois, la proposition du président du CD&V Joachim Coens d'entamer des discussions sur base d'une coalition miroir rassemblant les partis au gouvernement flamand (N-VA, CD&V et Open Vld), et les partis au gouvernement wallon (PS, MR et Ecolo) ne passe pas la rampe chez DéFI et au cdH.

DéFI s'est mis dimanche en ordre de bataille en procédant à l'élection d'une nouvelle secrétaire générale et des présidents de ses comités permanents pour Bruxelles, la Wallonie et la périphérie. L'événement était organisé sous la forme d'un congrès électif organisé à Nivelles quelques semaines après un autre rassemblement de ce type qui avait permis à la formation amarante de se choisir un nouveau président en la personne de François De Smet.

Les militants de DéFI ont élu dimanche, à Bruxelles, François De Smet à la présidence de la formation amarante en un seul tour de scrutin, le créditant de 62,3% des voix. Son principal challenger, Christophe Magdalijns a recueilli 34,5% des suffrages. Les candidats wallons Jean-Claude Cremer et Julie Leclercq ont obtenu respectivement 1,3% et 1,9% des voix.

L'ex-ministre-président francophone Hervé Hasquin livre une analyse acide de la situation du MR. Interrogé dans "Le Soir" à propos de ses mémoires, il désavoue sans équivoque l'ancien président, Olivier Chastel, choisi parce qu'il était "faible" et jugé "transparent". Il regrette l'absence de grands leaders, comme l'ont été Jean Gol et Louis Michel.

Qui dit Saint-Valentin prononce amour. Vraiment ? Et si la relation sentimentale n'était qu'un échange économico-sexuel né avec l'être humain ? Le philosophe François De Smet avance cette thèse dans son dernier livre, Eros capital. L'amour, la nouvelle religion refuge ?