Tout sur François De Smet

La Chambre a approuvé dans la nuit de jeudi à vendredi en séance plénière la proposition de loi du PS, cosignée par Ecolo-Groen, visant à soutenir les travailleurs du secteur culturel dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Ce vote marque l'épilogue d'un parcours sinueux pour ce texte.

"La situation sanitaire n'impose pas de devoir renouveler les pouvoirs spéciaux", a indiqué Georges-Louis Bouchez (MR), vendredi à l'entrée du kern élargi qui se tient depuis 16h00 au Lambermont à Bruxelles. "Je peux déjà vous annoncer qu'on ne va pas les redemander", a clairement annoncé le président du parti de la Première ministre Sophie Wilmès.

"On connaît les coalitions qui ne marchent pas, voyons celles qui peuvent marcher", a déclaré le président de DéFI, François De Smet, à son arrivée au Palais royal de Bruxelles pour son audience avec le Roi. "Il y a quatre ou cinq coalitions possibles, que ce soit avec ou sans nous n'a aucune importance. C'est ce que je vais présenter au Souverain. L'équilibre à trouver sera au centre."

Balayée d'un revers de la main par plusieurs ténors socialistes bruxellois, la proposition du président du CD&V Joachim Coens d'entamer des discussions sur base d'une coalition miroir rassemblant les partis au gouvernement flamand (N-VA, CD&V et Open Vld), et les partis au gouvernement wallon (PS, MR et Ecolo) ne passe pas la rampe chez DéFI et au cdH.

DéFI s'est mis dimanche en ordre de bataille en procédant à l'élection d'une nouvelle secrétaire générale et des présidents de ses comités permanents pour Bruxelles, la Wallonie et la périphérie. L'événement était organisé sous la forme d'un congrès électif organisé à Nivelles quelques semaines après un autre rassemblement de ce type qui avait permis à la formation amarante de se choisir un nouveau président en la personne de François De Smet.