Tout sur François

Le pape François, chef des 1,3 milliard de catholiques dans le monde, a appelé lundi soir les fidèles à laisser de côté leur "voracité" consumériste pour réfléchir au sens spirituel de leur vie et au partage avec les plus humbles, dans son homélie de la nuit de Noël.

Des pèlerins du monde entier se sont rassemblés lundi pour Noël près de la basilique de la Nativité à Bethléem, le lieu de naissance de Jésus selon la tradition chrétienne, fréquenté cette année par un nombre de visiteurs en hausse.

La canonisation dimanche de l'archevêque salvadorien Oscar Romero, assassiné en 1980, et du pape Paul VI (1963-1978) est la dernière étape d'un long processus dans l'Eglise catholique conduisant le souverain pontife à proclamer qu'un fidèle est un saint.

L'attaque frontale contre le pape par un ancien ambassadeur du Vatican l'accusant d'avoir couvert un cardinal américain homosexuel soupçonné d'agressions sexuelles, a réveillé lundi l'hypothèse d'une cabale des ultra-conservateurs, selon certains observateurs.

Déstabilisé par une enquête sur des sévices sexuels qu'ont fait subir des membres du clergé à mille enfants aux Etats-Unis, le pape François a reconnu que l'Eglise avait "abandonné les petits" dans une lettre inédite aux catholiques, mais reste sous pression pour changer radicalement la donne dans les diocèses.