Tout sur France

Même si on peut opter pour une glace, un sachet de chips ou un paquet de bonbons - certains cinémas proposent même des tartines ou des pommes - la plupart des gens privilégient le popcorn quand ils vont au cinéma.

Les CPAS sont "sceptiques, réticents ou même opposés" au service communautaire pour les bénéficiaires d'un revenu d'intégration sociale, ressort-il d'une étude commandée par le ministre de l'Intégration sociale, Willy Borsus (MR), à la Haute école Karel de Grote et l'université Saint-Louis, rapportent lundi les journaux de Mediahuis.

Le licenciement de membres du personnel de la STIB qualifiés dans la presse de 'radicalisés' ou 'd'activistes musulmans radicaux' a été fait de manière objective dans le cadre du respect des règles sur le travail dans l'entreprise, a affirmé vendredi le ministre bruxellois du Transport Pascal Smet devant le parlement bruxellois réuni en séance plénière.

Les musulmans des Etats-Unis craignent d'être victimes d'une vague d'hostilités après la pire fusillade du pays en trois ans, commise mercredi à San Bernardino par un couple d'origine pakistanaise.

Les prix pratiqués par l'industrie pharmaceutique pour ses médicaments contre le cancer diffèrent fortement selon les pays. Certains pays paient jusqu'à 5 fois plus cher le même médicament. La Belgique figure parmi ceux qui déboursent le plus, écrit vendredi De Standaard sur base d'une étude publiée dans le magazine médical The Lancet Oncology.

Les Danois eurosceptiques ont dit non à plus d'Europe en rejetant très nettement jeudi par référendum un renforcement de leur coopération avec l'Union européenne en matière de police et de sécurité, de crainte de perdre leur souveraineté en matière d'immigration.

Dix députés fédéraux (dont Eric Massin, Emir Kir et Julie Fernandez Fernandez), quatre députés wallons (dont Pierre-Yves Dermagne et Latifa Gahouchi) et deux députés bruxellois (Catherine Moureaux et Jamal Ikazban) ont adressé, à l'instigation de la députée fédérale namuroise Gwenaelle Grovonius, une lettre ouverte à Elio Di Rupo, président de leur parti socialiste.

L'affaire " Thalasso " n'est qu'une tempête dans un bain bulle. Bien sûr, Philippe et Mathilde ont commis une maladresse en se réfugiant dans les saunas d'un hôtel breton alors que la Belgique était en état en siège. Mais, soyons honnêtes, à leur place, nous aurions sans doute fait la même chose.