Tout sur Fouad Belkacem

Fouad Belkacem va se pourvoir en cassation contre l'arrêt rendu le 27 janvier par la cour d'appel d'Anvers le condamnant à douze ans de prison et 30.000 euros d'amende pour avoir été le fondateur et leader de l'organisation terroriste Sharia4Belgium, a annoncé son avocat John Maes mercredi.

Le procès pour terrorisme du groupuscule islamiste Sharia4Belgium connaîtra une suite devant la Cour d'appel d'Anvers. Le principal condamné en correctionnelle, Fouad Belkacem, a interjeté appel de sa condamnation à 12 ans de prison et 30.000 euros d'amende en tant que leader d'un groupe terroriste, a appris la chaîne de télévision régionale ATV.

Joëlle Milquet, ministre de l'Intérieur, a indiqué que les menaces proférées à l'encontre de la Belgique par Abu Abdullah Al-Britani et Anjem Choudary, à la tête du mouvement extrémiste Sharia4UK, constituent "des informations et une affaire qui sont prises en charge avec toute la vigilance et le suivi nécessaires par les services de sécurité et de renseignement".

Ce dimanche, la ville d'Anvers accueillera les Ten Miles, un événement sportif. Si selon le bourgmestre, Bart De Wever, les mesures de sécurité ont été renforcées suite aux attentats de Boston, cette journée doit avant tout rester une fête.

Quarante-huit perquisitions ont été menées mardi dans le cadre d'une vaste opération liée au mouvement radical islamiste Sharia4Belgium à Bruxelles, à Charleroi, dans le Brabant flamand et en région anversoise, a annoncé le parquet fédéral lors d'une conférence de presse.

Fouad Belkacem, l'ex-porte-parole du groupuscule démantelé Sharia4Belgium, a quitté la prison d'Anvers jeudi. Il peut purger le reste de sa peine avec un bracelet électronique, rapporte Het Laatste Nieuws vendredi.

Fouad Belkacem, porte-parole du groupuscule démantelé Shariah4Belgium, va rester en prison encore quelque temps. Son avocat a appris ce vendredi auprès de l'administration pénitentiaire qu'il n'entrerait en ligne de compte pour une éventuelle libération conditionnelle que d'ici 25 jours.

Fouad Belkacem, le porte-parole de Sharia4Belgium, comparaîtra le 23 novembre prochain devant le tribunal correctionnel d'Anvers. Il devra répondre d'incitation à la haine, à la violence et à la discrimination à l'encontre des non-musulmans après les incidents liés au contrôle d'une femme portant le niqab en région bruxelloise.

La chambre du conseil d'Anvers a décidé vendredi de renvoyer Fouad Belkacem devant le tribunal correctionnel d'Anvers. Le porte-parole du groupuscule Sharia4Belgium, récemment dissout, devra à nouveau répondre d'incitation à la haine, violence et discrimination à l'égard de non-musulmans dans le cadre de l'incident relatif à un niqab à Molenbeek.

Le parquet d'Anvers a officiellement décidé lundi midi de faire appel de la décision de la chambre du conseil d'Anvers de libérer sous conditions le porte-parole du mouvement extrémiste Shariah4Belgium, Fouad Belkacem. "Nous estimons le risque de récidive dans le chef de Belkacem trop important", a déclaré le porte-parole du parquet Ken Witpas. Fouad Belkacem comparaîtra dans les 15 prochains jours devant la chambre des mises en accusation, qui traitera cet appel du parquet.