Tout sur Forza Italia

Silvio Berlusconi va pouvoir à nouveau siéger au parlement et occuper des fonctions publiques. Un tribunal de Milan a obtenu sa "réhabilitation" qui annule tous les effets de sa condamnation pour fraude fiscale de 2013, écrit samedi le Corriere della Sera.

L'ex-Lega Nord a dû renoncer à son credo régionaliste pour devenir le principal parti de droite. Mais de là à former un gouvernement... Le très sudiste Mouvement 5 étoiles, vainqueur des législatives, y aspire aussi.

Ils ont changé les règles, probablement pas l'issue du scrutin. Malgré la modification de la loi électorale, l'Italie se dirige vers le même scénario qu'en 2013 au lendemain des élections législatives: trois blocs qui revendiquent la légitimité de composer un gouvernement, mais sans la majorité nécessaire pour gouverner. Une recomposition politique sera sans doute nécessaire, sous peine de retour aux urnes.

L'ex-chef du gouvernement de centre-droit, Silvio Berlusconi s'est adressé hier aux Italiens. Il a annoncé qu'il resterait sur la scène politique, même s'il était déchu de son poste de sénateur. Le Cavaliere a aussi relancé "Forza Italia", le parti qu'il avait créé en 1994.