Tout sur formateur

Les formateurs Charles Michel (MR) et Kris Peeters (CD&V) feront rapport au roi dimanche, ont indiqué vendredi des sources concordantes, confirmant une information parue dans Le Soir. Il s'agira d'un rapport verbal.

La situation politique belge s'est clarifiée en quelques jours. Le PS et le cdH, avec le FDF à Bruxelles, ont finalisé leurs accords régionaux et communautaire, et désigné lundi leurs nouveaux ministres. Quelques heures plus tard, c'était au tour du MR, de l'Open Vld, du CD&V et de la N-VA de décider d'entrer en négociations avant que le roi ne désigne Charles Michel et Kris Peeters formateurs.

Le formateur démissionnaire Elio Di Rupo poursuit, dans la discrétion, ses contacts bilatéraux. Il n'interviendra donc pas à la tribune de la Convention du Parti socialiste européen (PSE).

"Nous sommes choqués par la décision du formateur de quitter la table des négociations en ce moment délicat pour le pays. Nous avons le sentiment que le scénario était écrit d'avance. La présence de motards pour l'escorte semble l'attester", a commenté M. Michel.

Les négociations de la nuit entre les six partis réunis sous la houlette du formateur Elio Di Rupo pour élaborer le budget 2012 sont entrées dans la "dernière ligne droite" et l'on peut être "rassuré à quasi 100 pc" sur leur aboutissement, a affirmé jeudi matin la ministre MR Sabine Laruelle.

Les représentants du PS, du MR, du cdH, du CD&V, de l'Open Vld et du sp.a sont arrivés vers 17 heures 15 à la présidence de la Chambre pour reprendre avec le formateur Elio Di Rupo les négociations budgétaires. Celles-ci se dérouleront sur la base d'une nouvelle note du formateur portant non seulement sur le budget lui-même mais aussi sur les réformes structurelles en matière d'emploi et de pensions, a-t-on appris.

Le roi Albert II a une nouvelle fois souligné mercredi "l'urgence d'aboutir à un accord afin de former un gouvernement et ainsi défendre au mieux le bien-être de tous les citoyens dans l'avenir", selon un communiqué du Palais.

Les représentants des six partis qui négocient la formation d'un gouvernement avec le formateur Elio Di Rupo sont à nouveau réunis depuis mardi 13 heures pour poursuivre les discussions budgétaires. Ils devraient se pencher sur la réforme des pensions et les soins de santé.

Les représentants des six partis qui négocient la formation d'un gouvernement fédéral avec le formateur Elio Di Rupo se réuniront en séance plénière lundi prochain sur le budget. Entre-temps, des groupes de travail thématiques sur le budget composés des experts des six partis poursuivront leur travail sur la base des propositions formulées jeudi par les six partis.

Le ministre sortant du Budget, Guy Vanhengel (Open Vld), se fait de sérieux soucis au sujet de la confection, avant 2012, du budget par le formateur et les six partis qui participent aux négociations.

Le président du cdH Benoît Lutgen a appelé les représentants des six partis qui négocient la formation d'un gouvernement fédéral à boucler le budget pour 2012, comme l'ont fait pendant la nuit les gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ce mercredi, Elio Di Rupo rencontre les ministres-présidents et les représentants des six partis qui négocient la formation d'un gouvernement. Les gouvernements des entités fédérées ont convenu qu'elles ne feront pas d'efforts supplémentaires l'année prochaine pour aider le fédéral à limiter son déficit, a dit au Parlement flamand le ministre-président flamand Kris Peeters.