Tout sur Forem

L'administratrice-générale du Forem, Marie-Kristine Vanbockestal se demande si vouloir pousser les jeunes vers un emploi en pénurie n'est pas une cause perdue et estime qu'il faut pouvoir aborder la question de la migration économique, dans un entretien accordé à La Libre Belgique, publié vendredi.

Le Forem a dressé une liste des métiers "porteurs", qui se situent entre les deux catégories extrêmes de métiers en pénurie et de fonctions critiques, rapporte Le Soir mardi. Ces professions offrent de belles perspectives d'emploi car ces métiers sont ceux pour lesquels on conjugue un nombre élevé d'offres et un fort taux d'insertion.

Ils l'ont annoncé mercredi matin: PS et Ecolo, qui ne disposent pas à eux seuls d'une majorité en Wallonie, lanceront jeudi et vendredi le processus de consultation de la société civile dans le cadre de la formation des gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Avec ses représentants, ils "débattront des lignes directrices" des futures déclarations de politique gouvernementale et sociétale pour la Région et la FWB.

Le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés en Wallonie est passé sous la barre des 200.000 fin avril, pour atteindre le nombre de 197.323, soit une baisse de 0,5% par rapport à avril 2018, indique mercredi le Forem, office wallon de l'emploi.

"Le Forem doit se positionner comme un acteur personnalisé", recommande l'Union des classes moyennes (UCM) à l'office public de l'emploi dans le secteur de l'aide à l'intégration professionnelle, rapporte L'Echo vendredi. L'UCM plaide aussi pour un entretien de sélection avant le rendez-vous en entreprise, afin d'éviter l'"effet cachet".

"Le Forem doit mettre fin aux formations qui ne donnent pas d'emploi", affirme lundi le ministre-Président wallon, Willy Borsus (MR), dans La Libre Belgique et La Dernière Heure. Il estime qu'une Wallonie économiquement "en ordre de marche" est la meilleure réponse aux revendications confédéralistes.