Tout sur FGTB

Le Conseil national de sécurité qui doit se réunir ce mercredi libérera-t-il le droit à l'action collective, confiné depuis des mois ? Les organisations syndicales et plusieurs associations mettent la pression dans un courrier.

Le secteur des titres-services connaît une activité importante malgré la crise du coronavirus mais la sécurité des travailleurs ne peut pas être garantie dans bien des cas, déplore jeudi la FGTB. Le syndicat socialiste souligne que la pression pour la reprise du travail était grande et que les employeurs ne sont pas suffisamment attentifs aux conditions de travail.

Le 1er mai est marqué par une série de discours politiques à l'occasion de la "Fête du travail". En raison de la crise sanitaire, pas de tribune extérieure pour les politiques et représentants syndicaux. Cet événement sans rassemblement est tout de même l'occasion pour les politiques de faire passer des messages, en ligne, à leurs militants. Tour d'horizon des différentes positions politiques.

L'inquiètude monte d'un cran du côté du syndicat rouge : il ne souhaite pas que les travailleurs passent à la trappe avec les conséquences qu'entraînent la crise sanitaire du coronavirus.

En 1966, la Belgique connut durant 12 semaines une grève inédite qui laissa une empreinte indélébile dans le champs économique et social belge : la grève des ouvrières de la Fabrique Nationale à Herstal.

On les croyait intangibles. On les sent de plus en plus vulnérables. Ont-ils été rabotés et si oui, jusqu'où ? Avec quelles conséquences pour les bénéficiaires ? Ne faudrait-il pas leur donner un autre sens pour ne pas les voir disparaître ? Autant de questions au coeur de notre dossier sur l'avenir des acquis sociaux.

La FGTB a appelé mardi à la constitution d'une "majorité parlementaire contre la pauvreté" alors que la Chambre doit débattre mercredi en Commission Affaires Sociales du relèvement des allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté.