Tout sur FGTB

La grève de 24 heures sur le rail, dans le cadre de l'action nationale menée par les syndicats CSC et FGTB ce lundi, a débuté dimanche soir à 22h00. Plus de la moitié des trains devraient toutefois circuler, a assuré samedi la SNCB.

La CSC et la FGTB appellent à la grève nationale, voire à la "télégrève" ce lundi. Les deux syndicats réclament des salaires plus décents pour les travailleurs. Les syndicats ne veulent pas entendre parler d'une norme salariale plafonnée à 0,4% (en plus de l'indexation automatique des salaires) pour les deux prochaines années, une recommandation du Conseil central de l'Economie considérée comme une "aumône" par les organisations de travailleurs.

Les travailleurs qui se feront vacciner auront droit, pendant les heures de travail, à s'absenter durant le temps nécessaire, selon un accord intervenu entre syndicats et employeurs au sein du Conseil national du travail qui a rendu un avis en ce sens. Les partenaires sociaux recommandent dès lors au gouvernement d'introduire ce congé de vaccination.

Le président de la FGTB, Thierry Bodson, a déposé plainte auprès du procureur de Roi de Liège contre le président du MR, Georges-Louis Bouchez. L'homme fort du syndicat socialiste, récemment condamné dans le cadre du blocage d'une autoroute il y a cinq ans, dénonce une atteinte à son honneur, et estime M. Bouchez auteur de calomnies et d'injures.

Le nouveau président par intérim de la FGTB, Thierry Bodson, a annoncé mercredi qu'il serait candidat à un mandat de plein exercice lors de l'élection prévue en septembre pour remplacer Robert Vertenueil, évincé pour avoir perdu la confiance des instances du syndicat socialiste.

L'extrême gauche a créé au sein de la FGTB un climat hostile à la démarche réformiste de Robert Vertenueil. Celui-ci n'a pas été victime d'un "grand complot". Seulement de l'air du temps PTBiste.