Tout sur FGTB

Le nouveau président par intérim de la FGTB, Thierry Bodson, a annoncé mercredi qu'il serait candidat à un mandat de plein exercice lors de l'élection prévue en septembre pour remplacer Robert Vertenueil, évincé pour avoir perdu la confiance des instances du syndicat socialiste.

L'extrême gauche a créé au sein de la FGTB un climat hostile à la démarche réformiste de Robert Vertenueil. Celui-ci n'a pas été victime d'un "grand complot". Seulement de l'air du temps PTBiste.

La crise interne à la FGTB est révélatrice de la radicalisation des positions au Sud comme au Nord, de la montée de forces qui sortent du cadre (démocratique, belge, libéral) et d'une démocratie plurielle qui balbutie.

La rémunération des travailleurs belges reste un sujet tabou. On n'aime pas trop en parler ouvertement. Mais beaucoup pensent qu'ils pourraient gagner plus, qu'ils sont mal payés. Beaucoup, aussi, ont du mal à joindre les deux bouts, comme le clament les gilets jaunes. Les chiffres montrent pourtant que la situation s'améliore. Même si on est loin du paradis... salarial. Radiographie.

Façades du MR et de la FEB vandalisées, des revendications transmises à la FEB, mais pas de "véritable négociation", marche pour la solidarité: le point sur une journée d'actions syndicales.

Des mouvements de grève et des actions syndicales sont programmées sur l'ensemble du territoire belge ce vendredi. Les syndicats veulent exprimer leur colère contre la réforme des pensions du gouvernement fédéral, l'attitude "déresponsabilisée" des employeurs, l'échec des négociations sur les métiers pénibles et les problèmes de pouvoir d'achat. Ils souhaitent également démontrer leur fermeté avant le début des discussions sur l'accord interprofessionnel.

Des mouvements de grève et des actions syndicales sont programmés sur l'ensemble du territoire belge ce vendredi. Le point.

Une "vague de grèves" devrait toucher le pays vendredi à l'occasion d'une journée d'actions syndicales, préviennent mardi les organisations représentant les travailleurs.

Le Premier ministre Charles Michel devrait présenter une déclaration gouvernementale au parlement afin que celui-ci puisse en débattre et ensuite voter une motion de confiance, estime le constitutionnaliste Mathias El Berhoumi. Bien que tout le monde ne soit pas de cet avis, il est loin d'être le seul à penser ainsi. Le Premier ministre Charles Michel va donc consulter sur fond de confiance en sursis. Le point.

Le syndicat socialiste FGTB tire la sonnette d'alarme sur un possible blocage des salaires. Les premiers chiffres du Conseil central de l'Économie (CCE), qui calcule tous les deux ans la hausse salariale possible, souligne qu'il y a "peu ou pas de marge" pour une hausse salariale ces deux prochaines années. Inacceptable pour les travailleurs, selon la FGTB. La marge salariale serait donc nulle.

Que se passe-t-il entre le PS et le PTB ? Pourquoi n'ont-ils pas réussi à se mettre d'accord pour gouverner ensemble à Charleroi, Herstal, Liège, La Louvière, Molenbeek et Seraing ?

Ce samedi, le patron de la FGTB, Robert Vertenueil, demandait par voie de presse de reprendre les négociations en déclarant "A Charleroi, à Molenbeek, ailleurs, je demande au PS, au PTB et à Ecolo de revenir à la table!". La phrase laisse songeur, car ce n'est évidemment pas à un syndicat de jouer au formateur d'un scrutin, a fortiori communal.