Tout sur Fessée

Quarante ans après la Suède, la France est devenue mardi le 56e État à bannir les châtiments corporels: le Parlement a adopté définitivement, par un ultime vote du Sénat, une proposition de loi visant à interdire les "violences éducatives ordinaires", coups, gifles, mais aussi humiliations, insultes, brimades ou moqueries.