Tout sur Fédération Wallonie-Bruxelles

Deux semaines après la rentrée des classes, certains parents, élèves et membres du personnel s'interrogent encore quant à la gestion de la pandémie Covid-19 en milieu scolaire. Nez qui coule, gorge irritée... Ces symptômes sont communs chez les jeunes élèves, et peuvent rapidement être confondus avec des symptômes du coronavirus. Au grand dam des médecins, qui voient alors pulluler des têtes blondes dans leur cabinet. Finalement, comment doivent agir les établissements quand un élève présente des symptômes ? Le point.

La reprise des activités de jeunesse se fera en code jaune, avec des groupes de 50 personnes maximum et le port du masque obligatoire pour les plus de 12 ans en intérieur, a annoncé lundi la ministre de la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny, dans un communiqué.

L'appel à projets lancé fin mai dernier par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour aider les écoles à financer la rénovation de leurs sanitaires a rencontré un succès plus que massif, l'ensemble des besoins identifiés étant quatre fois supérieurs aux 10 millions d'euros prévus à cet effet par le gouvernement.

Après la période de latitude laissée dans l'interprétation des modalités de respect de l'obligation scolaire, à la suite du déclenchement de la pandémie de Covid-19, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles entend veiller à ce que celle-ci reste effective, a affirmé jeudi le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet (MR).

Dans cette rubrique, nous vous invitons à découvrir une profession de santé méconnue. Dans ce numéro, pleins feux sur

Cela fait des années que tout le monde le pense et que certains le dénoncent. L'enseignement, tel qu'il est dispensé aujourd'hui en Belgique francophone, est obsolète. Inadapté. Périmé. Le désintérêt des jeunes en est une preuve. Les scores "peut mieux faire" atteints par les élèves aux études Pisa en est une autre.

La crise du Covid sera-t-elle une parenthèse ou un tournant dans l'histoire de l'enseignement ? Nul ne peut encore le dire. Face aux consignes sanitaires, l'école va pourtant devoir se réinventer à court et moyen terme. Le coronavirus a mis en lumière et exacerbé des problèmes qui lui préexistaient. Mais il peut aussi être une occasion de se débarrasser de ce qui est devenu obsolète.

Les libéraux Jeholet et Bouchez critiquent la cacophonie et l'interventionnisme des experts, Marc Van Ranst en tête, à la veille du Conseil national de sécurité.