Tout sur Fédération des Services Sociaux

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la pauvreté, ce 17 octobre, le front Rendre Visible l'Invisible et de Céline Nieuwenhuys, secrétaire générale de la Fédération des Services Sociaux, rappellent à quel point les risques d'appauvrissement de la population belge sont grands. Et à quel point les pouvoirs publics agissent insuffisamment.

"Face à aux enchaînements de catastrophes sanitaires, climatiques et sociales survenus cet été, les habitudes et les routines ne peuvent plus constituer une réponse", souligne Céline Nieuwenhuys (Fédération des services sociaux), dans un texte coécrit avec Véronique van der Plancke et Paul Hermant. Voici une proposition de rupture.

La secrétaire générale de la Fédération des Services sociaux, Céline Nieuwenhuys, a fait partie du GEES, le Groupe en charge de l'Exit Strategy au début de la crise du coronavirus. Son rôle était "d'éclairer, avec sa sensibilité sociale, l'ensemble des propositions et des décisions qui seraient sur la table". Elle revient sur son expérience dans une interview réalisée par ZinTV.

Le Coronavirus fait vivre un cruel paradoxe aux associations de lutte contre la pauvreté. En respectant les mesures de confinement nécessaires pour éviter une catastrophe sanitaire, elles accentuent l'isolement de ceux qui souffrent déjà d'exclusion sociale. Beaucoup tentent donc de maintenir un lien, une aide, mais sans déforcer l'effort solidaire de tout un pays pour enrayer la pandémie. Cette situation met plus que jamais en lumière l'ampleur de la pauvreté dans notre pays, le rôle essentiel des associations et la nécessité de relancer l'économie sur de nouvelles bases.