Tout sur Fedasil

Fedasil, l'Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, va ouvrir cette semaine à Lommel un centre provisoire pour l'accueil des demandeurs d'asile, annonce l'institution mercredi. L'objectif est de pouvoir y accueillir des familles avec enfants pendant les vacances de fin d'année. Le centre pourra accueillir 500 personnes.

Depuis jeudi, l'Office des étrangers (OE) n'accepte plus que 50 à 60 demandes d'asile par jour, sur ordre du secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, Theo Francken (N-­VA), rapportent La Libre Belgique, La Dernière Heure et Het Laatste Nieuws vendredi.

Les vacances sont le moment pour les enfants de partir à la découverte d'un nouveau pays, de faire des stages pour apprendre un nouveau sport ou encore de se détendre avec leurs amis. Comment les enfants dans les centres Fedasil s'occupent-ils pendant les vacances? Nous nous sommes rendus au centre de Pondrôme pour partager leur quotidien.

Fedasil, l'agence fédérale pour les demandeurs d'asile, a demandé aux CPAS de rembourser les trois quarts des réserves constituées avec l'argent destiné à l'accueil des migrants, rapportent mercredi Het Belang van Limburg et Het Nieuwsblad. L'information a été confirmée par le porte-parole de l'agence. Les CPAS ne s'opposent pas à cette mesure, mais demandent le respect des principes de confiance et de sécurité juridique.

Dommage. Vraiment. J'aurais dû y penser avant et vous inviter aussi. Vous inviter à venir manger chez moi, puis à rester dormir et prendre le petit déjeuner. Profitant des jours plus calmes entre les fêtes, nous avons accueilli Hassan et Mohamed *, deux migrants du Parc Maximilien. Je crois que cela vous aurait intéressé, que vous auriez appris plein de choses et que vous auriez aimé ces moments, comme nous. Et vous auriez changé, et pas seulement d'avis.

Des policiers fédéraux sont intervenus sans ménagement, mercredi au centre jodoignois de l'Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile (Fedasil), a dénoncé La Libre sur son site internet. L'information est confirmée par les policiers locaux qui ont marqué leur désapprobation en quittant les lieux.

Une "déclaration d'intention" va être signée mercredi après-midi à Bruxelles par le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA) et des représentants des cultes reconnus de Belgique, pour l'arrivée en 2018, grâce à des fonds privés, de 150 migrants syriens, qui ne seront pas hébergés par Fedasil après leur arrivée mais bien par différentes communautés religieuses.

Fedasil a refusé l'accueil à une famille avec deux jeunes enfants, ce qui est illégal, dénonce lundi Orbit, une ASBL flamande de soutien aux réfugiés. L'association demande impérativement à l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile de se conformer à la loi, en tenant compte des situations particulières.

Les demandeurs d'asile qui introduisent une demande après en avoir vu une précédente refusée n'ont plus droit à l'accueil et à l'accompagnement, alors que cet accueil est prévu par les législations belge comme européenne, dénonce mardi la plate-forme Vluchtelingenwerk auprès du site du magazine Knack. En 2016, cela concernait 4.040 personnes sur les près de 19.000 demandeurs.

C'est là un titre provocant, mais c'est la proposition de loi de Valérie Van Peel (N-VA) qui sera soumis au vote en séance plénière à la Chambre ce jeudi après-midi. Si la proposition devient loi, elle contiendra deux volets qui concernent tous les membres du personnel des institutions de la sécurité sociale.

Le Gouvernement a décidé de fermer, d'ici fin 2016, 10 000 places d'accueil pour les demandeurs d'asile. Les 8 centres régionaux pour l'intégration (CRI) et le CIRÉ ne peuvent rester silencieux face à pareille décision !