Tout sur Fedasil

La "crise du Covid-19" a mis en lumière la précarité croissante à laquelle est contrainte tout un pan de la population sur le territoire belge, dont une partie importante de personnes exilées. Depuis des années, le Réseau Santé Mentale en Exil observe les conditions d'accueil qui leur sont réservées. Certaines sont des plus inquiétantes, notamment : l'entrave au droit fondamental de demander l'asile, la suspicion permanente de leur parole, les obstacles à un accès effectif aux soins, et la généralisation d'un système d'accueil des demandeurs d'asile où le management chiffré de l'occupation des lits prime sur les lieux où les personnes ont pu construire un réseau de soins et de soutien.

Selon une nouvelle circulaire, l'Office des étrangers et Fedasil s'apprêtent à instaurer des assignations à résidence qui viseront des demandeurs d'asile dont les empreintes ont été enregistrées dans un premier pays d'entrée et qui présenteraient un "risque de fuite".

Fedasil a confirmé la décision de la commune de Coxyde de placer en confinement total le centre d'accueil de demandeurs d'asile de l'entité à la côte belge. "Ce n'est pas juste que les résidents soient enfermés", signale Fedasil dans une déclaration à Belga.

Une victoire électorale retentissante du Vlaams Belang, un incendie criminel dans un centre d'asile à Bilzen et une haine sans bornes sur les réseaux sociaux. Alors que le besoin de nouveaux centres d'accueil augmente, le soutien à l'asile en Flandre semble se réduire. Mais il y a aussi une autre réalité, constate notre confrère de Knack.

Fedasil, qui s'occupe de l'accueil des demandeurs d'asile en Belgique, n'a pas apprécié vendredi une série de tweets du député N-VA Theo Francken, critiquant l'achat par le centre de Poelkapelle (Flandre occidentale) d'un ensemble de gants de boxe.

Selon le député N-VA, Theo Francken, " 80 à 90% des demandeurs d'asile " sont des hommes célibataires. Les chiffres de Fedasil, entre autres, montrent qu'une telle prévalence n'existe pas. Pourtant, Francken continue de défendre ce point de vue.

Le ponton Reno, dans le port de Gand, accueillera, probablement début décembre, à nouveau des demandeurs d'asile, ont fait savoir lundi l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, Fedasil, et les autorités communales gantoises. Quelque 250 personnes peuvent séjourner dans ce lieu d'accueil temporaire. C'est Fedasil qui exploitera Reno avec plus de personnel, a indiqué un échevin gantois.

Actuellement, l'organisation des soins de santé des demandeurs d'asile dépend de leur lieu d'hébergement, ce qui génère en pratique des inégalités. Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) propose mardi d'intégrer le financement des soins de l'ensemble des demandeurs d'asile dans une seule enveloppe, soit gérée par Fedasil (l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile), soit intégrée dans l'assurance maladie obligatoire.

En septembre 2015, le club de football Royal Europa '90 Kraainem F.C., fondé en 1990, a mis en place un projet pour les jeunes réfugiés qui arrive en Belgique. Le club est surtout caractérisé par la diversité de ses membres et est certain que le sport est un moyen de faciliter l'intégration des jeunes dans une nouvelle société.

Le personnel du centre d'asile de Broechem (Ranst, Anvers) s'affairait depuis la nuit de lundi à mardi pour retrouver un enfant de 9 ans porté disparu. Le corps sans vie de ce dernier a finalement été retrouvé mercredi soir. "Il s'agit de faits exceptionnels pour nous. Nous n'avons jamais rien vécu de tel", a déclaré Mieke Candaele, la porte-parole de Fedasil, l'agence responsable de l'accueil des réfugiés.